Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘yellow kid’

(Eddy Murphy + Jacky Brown) + (Ice T + Bono de U2) = Kid’N’Play

Read Full Post »

Il n’aura pas fallu attendre 2012 pour que mon monde touche à sa fin. La lumière jaune disparait lentement, et je profite de chaque instant. Ma courte vie s’agite devant mes yeux sans lunettes 3D, et mon esprit vagabonde d’un moment à un autre. Cette phase de Mobb Deep résonne dans ma tête, « I’m only 19 but my mind is older », et je souris. J’ai combattu des militaires américains, livré des batailles sans fin contre des chevaliers en armure d’or, terrassé des ninjas au corps élastique, piloté des motos-hélicoptères et pris d’assaut des vaisseaux extraterrestres. Fut un temps où je franchissais des kilomètres d’un seul bond, où ma voiture roulait sur les murs, où je pouvais rester immobile sous l’eau pendant des heures, où chacun de mes tirs était fatal. Je me suis roulé dans la poussière, caché sous des brindilles d’herbe, protégé derrière une boîte à chaussure. J’ai voyagé aux quatre coins du globe dans ce sac à dos usé, confortablement installé toujours à la même place, devinant les paysages à travers la fermeture éclair entrouverte. J’ai survécu à une amputation de la jambe et aux vis dans le genou, à l’arrivée d’ennemis électroniques, j’ai enterré de mes mains mes frères dans un cimetière de cartons humides. Les dernières années de ma vie ont été plus paisibles, le repos du guerrier, trônant fièrement sur un vieil écran cathodique, engagé dans une ultime bataille contre la poussière. C’est toujours difficile de déterminer quand il est temps de fermer un tiroir, mais je crois que le moment venu, on le sent au fond de ses tripes. La lassitude a eu raison de moi, et l’envie de rejoindre les miens a remplacé la fierté qui permet au dernier survivant de rester debout. J’ai compris qu’à l’intérieur de ce tiroir refermé, ce n’était pas l’oubli qui m’attendait, mais l’immortalité. Parce qu’après tout, les choses n’ont que l’importance qu’on leur accorde.

Read Full Post »

L’ONU a décidé de cesser les frappes aériennes en Lybie et de régler le conflit avec un match de curling.

(suite…)

Read Full Post »

Je saute d’une URL à l’autre, me faufile entre les mails, me cache derrière des silences pour éviter les messages trop nombreux et laisse mon cerveau éclater dans toutes les directions. L’écran chauffe, le dos me rappelle que je ne me tiens jamais droit et je compte inlassablement les posts que je n’ai pas pu faire. Les idées sont à l’étroit, les priorités se mélangent et je cours sans savoir derrière quoi. Et quand enfin je m’arrête pour prendre une longue inspiration, j’ai l’impression de recracher un bout de vie, batterie bientôt à plat, mets vite les doigts dans la prise. L’adrénaline court encore dans mes veines mais tout est calme autour de moi, je ne suis pas dans le bon rythme comme un manchot qui joue à Guitar hero avec des phalanges brisées. A la fin de la journée, détestable sensation d’avoir perdu du temps à ne rien faire, des onglets ouverts sur des paires hors de prix et des sites qui rabâchent tous la même chose, cycle quotidien immuable à la fois inutile et vital. La jambe s’agite et tremble sans cesse comme à Fukushima, le bracelet de la montre colle au poignet et le soleil te fait oublier que la nuit a déjà commencé. On cherche à se justifier comme on peut, après tout on se reposera quand on sera mort. Enfin, sauf si l’Enfer existe vraiment.

Read Full Post »

Parce que les hommes et les femmes ne se comprendront jamais, que chaque sexe dispose de ses propres codes et de ses leaders emblématiques, et qu’une aide n’est jamais inutile pour enfin mieux appréhender cet animal complexe qu’est la Femme, tentons ensemble de décrypter le mystère séculaire des Filles de soirée.

(suite…)

Read Full Post »

Je n’ai pas grandi collé à un ordinateur. Depuis mes premières heures passées à tuer du mutant difforme dans Gryzor ou à viser l’entrejambe dans Robocop sur Amstrad CPC 6128 (pouce en l’air pour ceux qui s’acharnaient sur Bows & Arrows et qui idolâtraient les équipes d’Ocean), il aura fallu de nombreuses années pour que mes doigts reprennent du plaisir à marteler un clavier. A l’époque je faisais un rejet total des PC, que j’ai longtemps associé dans ma tête à des jeux super bizarres qu’il fallait installer pendant des heures et qui se jouaient avec les touches espace et majuscule. Aucun rapport avec les cartouches, sur lesquelles il suffisait de souffler quand ça plantait inexplicablement au milieu du dernier niveau. Il y avait bien l’ordinateur en face duquel j’étais assis chaque mercredi matin quand j’accompagnais ma mère au travail, mais je préférais dessiner sur les larges feuilles du sous main.

Puis le futur est arrivé dans nos vies, on a découvert les ordinateurs portables à 20 000 francs remboursés en 3 ans, disque dur interne de 4go, aussi épais que la Bible. L’ère des émulateurs Neo-Geo, des premiers devoirs universitaires tapés puis reliés, des morceaux en ATRAC, des cartes mémoires de 256ko, des photos 1 million de pixels imprimées depuis chez soi. Pendant des années j’ai navigué sur Internet avec la connexion la plus pourrie de l’univers: obligé d’effacer l’historique et les fichiers temporaires toutes les 10min pour éviter que ça plante, et si tu avais le malheur de cliquer par erreur sur un spam en essayant de fermer ta fenêtre figée, l’écran explosait. Reboot total, une demie heure de vie de perdue. Autant dire que l’idée de passer ma vie sur le web et d’alimenter un blog était aussi présente dans mon esprit que dans celui d’un mineur clandestin à la recherche de diamants au fond d’une mine sierra-léonaise.

(suite…)

Read Full Post »

Règle immuable: si tu veux savoir lequel des deux a quitté l’autre, regarde celui qui a grossi. La personne qui se fait jeter est toujours celle qui maigrit, et celle qui part double de volume. La tristesse ronge plus que la culpabilité j’imagine.

Avec toutes ces révolutions politiques soi disant encouragées par Twitter, il ne faudra pas s’étonner si certaines pages de l’Histoire s’affichent en erreur 404 dans quelques années.

Je suis ce genre de gars qui arrive toujours les mains vides chez ses potes, et qui refuse que tu apportes quoique ce soit si tu viens manger chez moi. Sûrement un moyen de faire comme si rien n’avait changé depuis les après midi passés à manger des Prince en regardant Moesha et Drop The Beat.

« Comme si la vie était une série de chambres d’hôtels, dont on laisse le nettoyage à quelqu’un d’autre, et la nostalgie un verre de bon vin que l’on porte à ses lèvres, avant de le reposer » Tony Hoagland.

Arrêtez de dire que tous les prêtres sont pédophiles, c’est pas correct de tous les mettre dans le même panier. Après tout, la bite ne fait pas le moine.

Depuis que j’ai revu Heat, je rêve souvent que je vais me noyer, je dois me réveiller sinon je vais mourir. Et je suis aussi prêt à tout quitter en moins de 30 secondes chrono. D’ailleurs j’y vais là, salut.

Si je travaillais chez Tumblr, j’aurais déjà fait une campagne de pub « Une image vaut mille mots », avec un logo WordPress barré.

Parfois je me demande quelles sont les vacances idéales des gens qui vivent sur une île paradisiaque. Un séjour dans une mégalopole ultra polluée?

Constat: si tu veux faire un cunnilingus à la fille de tes rêves, il vaut mieux bien maîtriser la langue française au préalable. Et garder en tête qu’entre « humilité » et « humidité », il n’y a qu’une petit lettre de différence.

« A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais du silence de nos amis » Martin Luther King.

Read Full Post »

Trop de posts sans inspiration et trop d’inspirations difficiles à cause des allergies, allergique aux mensonges même si parfois un joli mensonge vaut mieux qu’une triste vérité. En vérité, les mots se bousculent au bout de mes doigts, et je dois faire un choix, choisir c’est renoncer mais je ne renoncerai pas. Trop de thèmes que je ne traite pas mais ne me traite pas de flemme, la flamme parfois vacille, mais elle ne s’éteint pas. Eteindre mon Mac sans Edito en ligne me fait culpabiliser, devenu coupable dépendant de ces quelques lignes qui m’aident à m’évader. L’évasion ne se fait pas forcément loin de tout ni loin de tous, j’ai mis du temps à le comprendre, et se prendre soi même pour un con n’est pas la solution pour oublier. Trop d’oublis involontaires et de mises à l’écart injustifiées, juste montrer à cette future mère que je reste l’un de ceux sur qui elle peut compter. Les gros comptes font les amies bonnes et je l’ai appris malgré moi, l’impression que les mois s’écoulent plus vite depuis le plutonium de Fukushima. Trop temps perdu, impossible à rattraper, une trappe s’est dérobée sous mes pieds d’enfant et j’ai atterri sur des factures à régler. La règle n’existe qu’à travers les exceptions, trop d’ex devenues espions, considéré comme un pion qu’elles désirent seulement parce qu’il dit non. Trop peu de noms retenus par l’Histoire, un mur trop épais pour que chacun ait ses initiales gravées, mais c’est pas grave, on se contente d’exister sur le wall de ses connaissances. La connaissance est sacrée et le savoir est une arme, une arme de paix qui trop souvent rouille dans son fourreau. Le four vient de sonner et me ramène à des considérations tristement ordinaires, l’ordinateur passe en veille suivi de près par le cerveau. Jusqu’ici tout va bien.

Read Full Post »

Avril 2011. Grâce au nuage radioactif japonais qui n’a pas traversé le ciel français, une nouvelle race de superhéros a vu le jour: des êtres humains ordinaires, qui le sont restés. On rapporte qu’un lycéen parisien est ainsi devenu le 11ème meilleur élève de sa classe, et il y a de fortes chances pour qu’il obtienne son bac à l’âge de 18 ans. Lui ouvrant la voie royale de la faculté, du redoublement en première année et des rattrapages en septembre pour valider sa licence. Dans le sud de la France, un pompier volontaire a vu sa force stagner, lui permettant de faire 25 pompes et 10 tractions après un bon échauffement. Sa corpulence a été modifiée par la surconsommation de bières après le travail, et il serait désormais en mesure d’escalader des murs pas très hauts ou des grillages aux mailles larges. En Bretagne, un retraité serait capable d’ouvrir les portes automatiques en s’approchant d’elles, d’atteindre l’étage supérieur en restant immobile sur un escalator ou encore d’éteindre un micro ondes simplement en le regardant, une fois le minuteur proche de zéro. Suite à une violente migraine provoquée par une colère excessive, il aurait même mis son ordinateur en veille sans le toucher pendant plusieurs minutes.

(suite…)

Read Full Post »

DJ Battle + Joe Pesci = Ringo Starr

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »