Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘tag’

Bizarrement, Mist n’avait jamais réalisé de coussin jusqu’à présent. Alors qu’il a été le premier en France à avoir une ligne de toyz éditée chez les grandes références en la matière, que ses toiles et lithos s’arrachent et que son travail est plébiscité aux quatre coins du monde, il n’avait pas encore cédé aux sirènes de la décoration d’intérieur.

Et si l’on en croit Graffiti Art Mag, c’est maintenant chose faite grâce à The Dirty Cream, qui commercialisera dans les prochaines semaines un coussin recouvert des têtes de diablotins chères à l’artiste. Je m’étais juré de ne plus craquer pour des coussins, encore une résolution inutile sur laquelle je vais m’asseoir confortablement.

Read Full Post »

Je sais que je vais peut être donner l’impression de tirer sur une ambulance mais quand même, cette exposition-vente aux enchères est un peu la quintessence du racolage. Prenez Pierre Bergé, organisateur et bienfaiteur public actuellement dans la tourmente à cause de ses propos envers le Téléthon, récupérez l’exposition « TAG », gros carton médiatique de la rentrée dernière qui s’est tenue au Grand Palais, et assaisonnez le tout d’un peu d’identité nationale, en vendant les oeuvres au profit de SOS Racisme.

Reste qu’il y avait de jolies oeuvres grand format (L’Atlas par exemple), beaucoup de foutage de gueule aussi, que l’entrée était gratuite, et que ça me donnait l’occasion de shooter dans des conditions difficiles pour m’entraîner. Et si vous avez quelques milliers d’euros qui traînent, la vente a lieu jusqu’à ce soir (15 février).

Pour voir plus de photos de l’exposition TAG x SOS Racisme au Palais de Tokyo, cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

Je vous plains. Vraiment. Dans le meilleur des cas, vous allez passer ce 14 février avec une seule personne, dans le pire des cas vous serez seul (ou à 3 si vous êtes Bobby Valentino). Tandis que moi, on a prévu d’être plein. Le comble, c’est que ça dure toute l’année. Et il suffit juste d’ouvrir les yeux pour s’en rendre compte: Everybody Loves Yellow Kid.

(suite…)

Read Full Post »

Une collaboration un peu improbable sur le papier, mais assez réussie au final. Réunissez un rappeur un temps soulful, une marque de jeans un temps incontournable, un artiste parisien qui monte et la boutique française de référence en termes de toyz, et vous obtenez l’édition limitée Artoyz du parfum « Only the Brave » (association de Diesel et Common), réalisée par BUNKA (mais si, rappelez vous le Chaos Monkey).

La bouteille en forme poing est donc recouverte pour l’occasion de tags colorés, ambiance révolution, force, confiance en soi, accomplissement, courage, on va tout niquer parce qu’on déchire et qu’on sent bon. Et même si je ne suis pas super fan de l’odeur à proprement parler (un peu trop estival et classique pour moi), le flacon reste franchement stylé et mérite amplement sa place dans ma salle de bain. Ou sur une étagère de toyz.

Dispo à partir d’avril 2010, pour 56 euros

Pour voir plus de photos du parfum « Only The Brave » – Special Artoyz Edition, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

C’est un fait: il y a des gens qui monopolisent la parole en public, soit parce qu’ils ont une culture sans limite et que leur talent d’orateur leur permet d’être naturellement au centre de toutes les discussions, soit parce qu’ils ne se taisent jamais et que leur talent de boulet les place au centre de toutes les claques. Et comme on est un peu tous plus proches de la seconde possibilité, après les 5 chaussures impossibles à porter même si on te paie pour ça, voici les 5 chaussures à évoquer en public pour être hype, ou du moins pour donner l’impression qu’on a des goûts originaux et pointus et ainsi briller en société. En espérant pour vous qu’il n’y ait personne pour souligner le fait que lui aussi lit Yellow Kid.

dc-life-admiral-sport-chrome

5. Les DC Life Admiral Sport chrome. Parce qu’elles sortent en janvier 2010, que leur design rappelle les très stylées Y-3 montantes, que le chrome donne l’impression que vous rentrez d’un weekend sur la lune ou que vous êtes le troisième membre de Daft Punk, et qu’il y a de fortes chances pour que les gens s’arrachent les cheveux ne sachant pas de quel modèle il s’agit quand ils le verront aux pieds de leur artiste favori dans des pages de magazine d’ici quelques mois.

reebok-mita-sneakers-exofit-hi-strap-gucci

4. Les Reebok Ex-O-Fit S.G. Strap montantes par Mita. Parce que le modèle essaie de surfer sur la vague des Yeezy et des gros scratchs, qu’on ne parle pas assez de Reebok et surtout, pour pouvoir rigoler des gros ringards qui ont acheté les Air Force imitation Gucci ou Vuitton, et qui vont s’extasier devant cette paire horrible que même les contrefacteurs chinois n’auraient pas osé imaginer.

piper-heidsieck-christian-louboutin

3. Les escarpins Louboutin x Piper Hiedsieck. Parce qu’il faut bien plaire aux filles et s’intéresser à ce qui les fait fantasmer, que le talon en cristal dessiné par Christian Louboutin est tout simplement ouf, que ça réveille nos instincts fétichistes enfouis au fond de notre subconscient, que le coffret contenant la chaussure et une bouteille millésimée va coûter les yeux du cul mais qu’au final on s’en fout. Parce que de boire du champagne dans une chaussure de femme, ça n’a pas de prix.

timberland-customization

2. Les Timberlands personnalisées. Parce que la mode des 90’s revient inexorablement en force, que tout le monde va ressortir les beiges en daim classique, que la génération d’enfants ayant grandi avec le tag que nous sommes fait que l’on adore mettre notre nom partout et que franchement, 190 euros pour une paire de Tim’s unique, on aurait craqué tout de suite ya 10 ans.

dekline-wu-tang-killa-beez

1. Les Dekline Wu Tang « Killa Beez ». Parce qu’elle permettent d’évacuer la frustration de ne pas posséder les Dunk Wu Tang (élues meilleure paire de Dunk par Complex et disponibles ici pour 5000 dollars), qu’elles sont éditées à seulement 500 exemplaires dans le monde, que ça permet de parler du Wu Tang et d’enchaîner sur le fameux débat stérile « Le rap, c’était mieux avant » et surtout, parce qu’il faut soutenir l’action charitable faite envers les Killa Beez, petits frères éloignés et affiliés occasionels qui vont vivre leur unique moment de gloire avec cette paire.

Read Full Post »

C’est l’été, ya ceux qui partent, et ceux qui partent pas comme dirait Beufa. Pour ceux qui partent, saluez Banksy pour moi et pour ceux qui partent pas, il fait trop chaud pour rester toute la journée à chercher des photos de dingues sur Internet, alors rechargez la batterie de votre Reflex numérique et sortez réaliser vos propres photos pour alimenter votre blog ou vos discussions du samedi soir autour d’une bière. Et si vous ne savez pas par où commencer et que vous êtes dégouté d’avoir raté Dran à la Galerie Bailly, voici 5 expositions que vous auriez déjà dû voir.

bob l eponge expo

5. Bob l’Eponge @ Pavillon de l’Eau. Parce que Bob est un héros culte des années 2000, que c’est recommandé par Geek&Girly et son geekyboy (merci à elle pour la photo au passage), que ça reprend des toiles de maîtres façon Bikini Bottom et surtout, parce que c’est gratuit. Et d’un point de vue personnel, parce que le badge « Yellow is the new Black » n’est pas en vente et qu’il n’est exposé que là bas. Fuck.

cartier l atlas

4. Né dans la Rue @ Fondation Cartier. Parce que les oeuvres de L’Atlas, JonOne et Seen sont simplement monstrueuses, que ça fait toujours plaisir de voir des tags grands formats en plein air sans avoir peur de se faire percuter par un métro, qu’une rétrospective est toujours intéressante (même pour critiquer les choix), et surtout, parce que la phrase « Né dans la Rue à la Fondation Cartier » est vraiment marrante.

expo-vraoum-maison-rouge

3. Vraoum! @ La Maison Rouge. Parce que ça présente plus de 200 planches originales et rares de bande dessinée et 50 oeuvres d’Art contemporain, que c’est moins loin et plus ouvert que le Musée de la BD en Belgique, que ça met en avant les oeuvres qui ont inspiré Murakami ou Erro, et surtout, parce que ça explique le poids qu’ont eu des personnages cultes comme Tintin, Superman, Astro Boy, Mickey, Astérix et Yellow Kid. Sisi je vous assure.

expo kandinsky au centre pompidou

2. Kandinsky @ Centre Pompidou. Parce que ses oeuvres ont une valeur inestimable, que c’est plus simple que d’aller au Musée Guggenheim à New-York, que ça termine bientôt, et surtout, parce qu’il figure surement dans la liste des artistes préférés de votre artiste préféré.

jr stages perrotin

1. Stages @ Galerie Perrotin. Parce que rien à foutre de Lance Armstrong mais sa fondation LiveStrong est soutenue par Nike dans la lutte contre le cancer, que des oeuvres de Kaws, Hirst, Murakami, Shepard Fairey ou encore JR (photo G&G) ont été réalisées spécialement pour l’occasion, qu’ils étaient tous présents lors de l’arrivée du Tour de France (sans les bobs Ricard), que celle là aussi se termine dans vraiment pas longtemps, et surtout, parce que pour une fois qu’une expo aussi lourde commence à Paris avant de parcourir le monde, ça serait con de passer à côté.

Read Full Post »

solange rasee 3solange rasee 2

Attention, une erreur s’est glissée sur cette photo de Solange. Soit elle est sortie sans capter qu’elle n’avait pas mis sa perruque, soit elle a une maladie incurable foudroyante, soit elle fait une imitation de Boy Georges. Dans tout les cas, il faudrait que la mode de la tête rasée s’arrête rapidement, ou ce blog va se transformer en supplément détachable de Miss Ebène.

(suite…)

Read Full Post »

cartier jonone
Je sais pas ce qui se passe en ce moment, mais tous les jolis endroits de Paris décident de consacrer une expo au tag et au graff. Après TAG au Grand Palais et Ecritures Silencieuses au Musée Vuitton, c’est au tour de la Fondation Cartier d’accueillir jusqu’au 29 novembre l’installation « Né dans la Rue« , rétrospective non exhaustive du travail de 10 street artists internationaux, de 1970 à nos jours.
Sont donc représentés JonOne, Seen, PartOne, PHASE2 ou encore L’Atlas, à travers des grands formats réalisés pour l’occasion et exposés au rez de chaussée. Une rétrospective de la old school new yorkaise est également mise en place au sous sol, tandis qu’une boutique occupe le premier étage et que quelques pièces d’art contemporain sont disposées dans le jardin, autour d’une buvette vandalisée. Et si vous avez un doute sur l’endroit où se situe l’expo, fiez vous aux énormes graffs présents sur la façade de la Fondation, et aux pseudos intellectuels qui débattent sur la montée en puissance de l’art urbain dans des institutions depuis quelques années.
Si vous voulez voir plus de photos de l’expo, cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

tag_my_bag_pich_pulcomayotag_my_bag_pich_pulcomayo02

A chaque jour suffit sa peine, et à chaque semaine suffit son sac Tag My Bag, amoureusement délivré par LAST Concept, Molotow et Eastpak tous les mardis. Cette semaine, Pich et Pulcomayo proposent un sac à dos en forme de pieuvre, dont la surface a entièrement été repeinte et l’étiquette déplacée, pour un modèle original et bien kawaii (on parie que le petit noeud rose va faire craquer votre copine?), avec une mention spéciale pour l’arrière du sac, qui tue vraiment.

Et si vous aimez leur style coloré, faites donc un tour sur le site de Republink, shop de Clermont-Ferrand géré par Pich, sur eBay pour acheter le sac aux enchères et bien sur, sur LAST Concept pour lire la traditionelle interview. Histoire de découvrir de belles réalisations.

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »