Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘scene’

Le son était vraiment atroce, du genre qui te donne envie de dépecer l’ingénieur du son, de donner ses restes à des cochons irlandais lépreux et de brûler leurs futurs excréments // Il y a eu un vrai feu d’artifice sur « Fireworks » // Quand Drake chante des chansons d’amour, il y a un écran géant qui diffuse des soleils rouges, des explosions nucléaires au ralenti et des pyramides. Les illuminatis aussi peuvent tomber amoureux // « What’s My Name » est un putain de single // En faisant le malin sur « Over », le batteur a fait tomber l’une de ses baguettes // De loin, J.Cole ressemble à Chris Brown sous cortisone // La salle était remplie, les filles ont dû se dire que sans décolleté ni leggings elles se feraient recaler à l’entrée, et les mecs se sont tous pris pour des Bloods // Le concert a duré 1h30 pile // Il y avait DJ Medhi et Fafi dans la fosse (entre autres) // Drake a pompé la technique de Jay-Z « I see you with the white T-Shirt » pour gratter 15 bonnes minutes de show // Nicki Minaj et Lil Wayne n’étaient pas là, ce qui n’a pas empêché le public d’hurler dès que Drake prononçait leur nom // L’outro était pourrie // Il a vraiment de gros sourcils et un sourire façon Jack Napier // Quand tu es un artiste, tu as le droit de dire que tu n’as pas baisé depuis 28 jours, que toi et tes copines ont le droit de te sucer après le show et personne ne te prend pour un pervers, au contraire. Attention: à ne pas tenter si tu n’as pas vendu plus de 500 000 albums // Drake parle très mal français // Il a aussi la gestuelle la plus bizarre du monde, quelque part entre Kanye West et le Roi Louis du « Livre de la Jungle » // Mais surtout, la chose la plus importante à retenir du concert de Drake à Paris, c’est qu’en vrai, les Jordan VII Bordeaux sont vraiment magnifiques.

Read Full Post »

Il a rencontré un succès incroyable (au point d’être bientôt adapté en film par Aaron Sorkin) et a envahi les Etats-Unis comme une colonie de punaises des lits: le jeu culte « Faire Caca Partout » a désormais un championnat national. Et le nombre de figures toujours plus acrobatiques et imaginatives se multiplie comme des boutons sur le nez d’un adolescent, certains n’hésitant pas à repousser toujours plus loin les limites de la décence.

En exclusivité, voici donc la liste des qualifiés pour la finale de « Faire Caca Partout ». Je vous préviens, certaines images sont impressionnantes.

(suite…)

Read Full Post »

Dans la version originale des Fous du Volant, Satanas s’appelle Dick Dastardly. Bizarrement, j’aurais plutôt vu un nom genre Drake Bastardly, va savoir pourquoi.

(suite…)

Read Full Post »

Pour ceux qui ne connaissent pas cette institution, tout comédien cainri qui se respecte se doit de passer par le Saturday Night Live, sorte de Petit Théâtre de Bouvard qui révèle les talents de demain (je déteste cette expression mais bon, j’ai pas trouvé mieux, et « les mecs qui vont tout niquer et vont squatter tous les films comiques ces 10 prochaines années », c’était un peu long).

Alors forcément, lorsque le SNL présente sa nouvelle recrue, tout le monde attend de voir ce qu’il vaut. Et en l’occurrence, Jay Pharoah, imitateur, est assez fort malgré son nom pourri. Bon, ses vidéos sont très (beaucoup trop) longues et il aurait gagné à tout condenser en un bon 1min30 bien efficace, mais franchement, les voix et les gestuelles sont identiques à celles des originaux, et j’ai vraiment rigolé sur son imitation de Denzel Washington.

En tout cas ce qui est cool, c’est qu’on va se retrouver en France aussi avec une génération d’imitateurs qui ont grandi en écoutant du rap, et qu’on va enfin avoir droit à autre chose que des parodies de Chirac, Johnny ou Garou. Il était temps.

Pour voir plus de vidéos de Jay Pharoah qui imite Drake, Lil Wayne, Nicki Minaj, Barack Obama, Eddie Murphy ou encore le Gollum, vous pouvez cliquer pour  (suite…)

Read Full Post »

Putain les gars, on vous avait prévenu pourtant: Lady Gaga et Beyoncé se lavent à la main et à l’eau froide, pas en machine. Jay-Z va encore nous prendre la tête pendant des heures, fais chier sérieux. Heureusement que vous avez convaincu Beyoncé de ressortir son cosplay de Jawa, ça rattrape un peu le coup.

Read Full Post »

C’est un véritable raz de marée, on avait pas vu ça depuis au moins une semaine (tout va très vite à notre époque) et les analystes prévoient un engouement et une exposition à peine plus longs que Chatroulette. Toujours est il que vous n’avez pas pu y échapper: FCP (Faire Caca Partout) est partout, justement. Dans les cours d’école où il a remplacé le jeu du foulard, sur le lieu de travail (où bien souvent on joue à un étage différent du sien pour nier être à l’origine des odeurs toxiques), dans les clubs ou dans la rue, tout le monde s’y met, à la barbe et au nez de tous.

Et forcément, dans cette quête sans fin de l’originalité et du meilleur score, les techniques sont toujours plus poussées et spectaculaires. Pour preuve, ce rapide tour d’horizon des dernières figures recensées:

(suite…)

Read Full Post »

J’ai essayé d’écrire un live report sur le concert de Jay-Z à Bercy. J’ai réfléchi, je me suis remis dans l’ambiance du show, j’ai tapé, effacé, modifié, sauvegardé puis effacé définitivement. Parce que je n’ai rien d’intéressant à dire, pas d’analyse pertinente sur le statut quasi-divin attribué à Jigga, pas d’excuse valable à la débilité orgueilleuse de la Sexion d’Assaut, pas le talent de retranscrire avec des mots un live millimétré, et pas le courage de pourrir votre lecture avec 40 citations de phases cultes qu’on se répète tous en boucle depuis hier soir. Et surtout, parce que je n’ai pas envie d’écrire pendant 30 lignes que Jay-Z est un génie absolu et un concentré de cainrisme pur, j’ai toujours du mal à dire des choses gentilles.

Alors clôturons le débat tout de suite, ça sera plus simple: Jay-Z est le meilleur rappeur / entertainer vivant, un point c’est tout. Et quand on sort de l’un de ses concerts, on a tous envie de le regarder comme ça, qu’on le veuille ou non.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »