Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘relation’

Parce que les hommes et les femmes ne se comprendront jamais, que chaque sexe dispose de ses propres codes et de ses leaders emblématiques, et qu’une aide n’est jamais inutile pour enfin mieux appréhender cet animal complexe qu’est la Femme, tentons ensemble de décrypter le mystère séculaire des Filles de soirée.

(suite…)

Read Full Post »

Il paraît que l’amour dure 3 ans. C’est pas moi qui le dit, ce sont des chercheurs, via une étude très sérieuse qui prouve que la plupart des couples ont de fortes chances de ne jamais passer le cap de la troisième année. Un peu comme un proprio qui voit dans quel état tu as mis son appartement et qui ne renouvelle pas ton bail, tant pis pour toi, va falloir retourner galérer pour trouver où poser tes valises. Ils mettent ça sur le dos de la biologie, le corps ne produirait plus d’ocytocine au bout d’un certain temps, et la magie des débuts cèderait face au plus terrible ennemi du couple après Facebook: le quotidien. La patience cède sous les coups répétés de la routine et les détails minimes viennent à bout de tout, tels une armée de fourmis rouges dévorant un éléphant. Mais après tout c’est logique, le concept de l’effervescence est bien de pétiller un court instant, avant de se noyer dans un verre d’eau.

Au final ce n’est pas qu’une simple image, ton organisme lui même ne supporte plus cette relation. Sauf qu’on en revient à un débat séculaire, qui de l’oeuf ou de la poule est arrivé en premier? Est ce mon manque de la fameuse hormone de l’amour qui fait que je trouve que tu as grossi, que tu es mal coiffée, que la moindre de tes remarques est insupportable et que je ne te prends plus dans mes bras avant de dormir? Ou bien est ce l’ordinaire, le sentiment que tout est acquis éternellement et la perspective d’un chemin tout tracé qui ont eu raison de ma réserve de polypeptide? Lequel des deux influe vraiment sur l’autre? Le monde prend un sens nouveau, ce qui te faisait sourire te fait désormais pleurer, sans que tu saches réellement quelle est la cause de tout ça. Avant que des hommes en blouse blanche ne tentent de rationaliser les relations amoureuses, la nature faisait son oeuvre, les animaux se séparaient une fois leur enfant apte à survivre seul. Donc vu l’état actuel des choses, comptez une peine de 25 ans ferme minimum, pendant lesquels il faudra lutter sans artifice chaque jour, comme un cycliste sans EPO qui tente de franchir un col, l’un de ceux qui ne plonge pas vers deux montagnes arrondies.

Si certains couples surmontent le cap fatidique sans fatigue, c’est que l’amour seul ne suffit pas dans une relation. Gardez vos grandes phrases idéalistes, l’amour triomphe toujours, il vient à bout de toutes les épreuves, conneries, vous savez comme moi que vous vous mentez à vous mêmes pour éviter de vous asseoir dans un coin et de pleurer jusqu’à ce que vous ayez mal au ventre et au thorax. Sans un entraînement rigoureux et acharné, le talent pur ne crée pas de champion du monde, la victoire ne s’obtient qu’au prix d’épreuves et de sacrifices quotidiens. La passion ne ressoude pas les membres brisés, ne tait pas l’appel des clubs étrangers et n’efface pas les managers qui privilégient leur bien être à celui de leur protégé. Prendre en compte les paramètres extérieurs ne signifie pas que l’on se prépare une porte de sortie, que l’on a peur de se laisser porter ou que l’envie n’est pas suffisante, au contraire. C’est faire preuve de lucidité, et s’empêcher de croquer les fruits sur le point de tomber de l’arbre, pour mieux arroser les racines. Parce que l’amour dure peut être 3 ans, mais pour la douleur et les regrets, on n’a toujours pas de date de péremption.

Read Full Post »

Il y a celle que j’ai embrassé le dernier jour de colonie, à l’écart des chalets pendant que le soleil se couchait, sans que je comprenne vraiment ce que je faisais. Il y a celle qui est venue s’asseoir à côté de moi dans l’amphithéâtre pour me convaincre de rencontrer sa meilleure amie, et celle qui m’a laissé caresser son dos sous son T-Shirt pendant un slow. Il y a celle qui m’a couvert de cadeaux, celle qui a grandi trop vite lorsque le père de son enfant est parti sans se retourner, celle qui m’a réconforté lorsque le docteur a sorti les radios de ma main. Il y a celle qui paraît 20 ans de moins que son âge, celle qui voit la vie en gris et bleu, et celle qui a préféré fuir ses parents en pleine nuit. Il y a celle qui n’a pas gardé mes clés, celle avec qui on a jamais su se dire les choses, et celle qui ronfle plus fort que moi. Celle qui a prétendu vouloir apprendre à breaker, celle qui est devenue échangiste et celle qui ment encore sur sa virginité. Celle qui a plus de Jordan que moi, celle avec qui c’est mieux ainsi et celle à qui il faut donner des macarons pour avoir le droit de s’asseoir sur le canapé. Il y a celle qui m’a dit un jour de bien choisir celle qui lui donnera des arrières petits enfants, de privilégier l’esprit à l’apparence parce que viendra le jour où la seule activité possible sera la discussion. Il y a celle qui a avoué être amoureuse de moi depuis le jour où on s’est tenu la main en CM2, celle qui envoie des patates par SMS et celle que j’ai sûrement raté pour toujours. Celle qui ne mange que des cookies moelleux, celle à qui je fournissais des alibis pour cacher la vérité à ses 3 petits amis, celle que je traite de racaille et celle à qui j’ai menti sur mon identité. Il y a celle qui a voulu mourir sous mes yeux, celle qui perd tout le temps au Trivial Poursuit, et celle qui m’a appris que rien n’est gratuit. Celle qui m’a vu tel que je suis dans le fond, celle que mon pote appelait Thandie, celle que je croise dans le métro lorsque je pars trop tard et celle qui ressemble à un raton laveur les jours de pluie. Celle qui a le goût fraise, et celle qui a le goût vanille. Et surplombant le monde assise sur son trône, il y a celle que je suis sûr d’aimer toute ma vie.

Read Full Post »

C’est toujours compliqué de trouver par où commencer. Il paraît qu’on a qu’une seule première impression, et je n’ai jamais été bon pour engager des conversations. Je suis du genre à sortir une blague nulle que moi seul comprend, à bégayer, à être timide lorsque je parle à une jolie fille, mais passée la première minute de loose absolue je me pose moins de questions et ça roule comme une jeep sur des chemins de traverse. Tu vois par exemple là, je suis déjà plus détendu à te raconter ces trucs inutiles, et dans une seconde je blaguerai même avec toi en te disant que je n’irai pas voir ton film. Et ce ne sera pas vraiment une blague en fait parce que je n’irai pas, pour vrai comme on dit à Montréal.

(suite…)

Read Full Post »

14 février, le jour idéal pour déclarer ma flamme à la Femme et reprendre la série des posts I Love Girlz, qui tente de décrypter les différentes typologies féminines susceptibles de traverser votre vie amoureuse. Après les Cougars, les Etudiantes, les Blogueuses, les Groupies et les Blédardes, intéressons nous à celles que nous côtoyons tous les jours, de gré ou de force: les Collègues de bureau.

(suite…)

Read Full Post »

Je ne sais pas ce qui est le plus dur, trouver un taf ou séduire une fille. Même si au final, c’est un peu la même chose. C’est vrai quoi, de nos jours, arriver à pécho une meuf s’apparente à une vraie recherche d’emploi, et parvenir à tes fins devrait te donner un succès à 100G ou un trophée en platine, au moins. Quand tu es au chômage, c’est toujours plus dur, on voit que tu n’as plus l’habitude, tu es maladroit, tu veux trop en faire. Et c’est cruel parce qu’a contrario, lorsque tu as un emploi stable qui te satisfait pleinement, c’est là où tu es le plus sollicité par les autres sociétés. Parce qu’elles se disent que tu es sérieux, digne de confiance, et si un employeur a fait la démarche de te garder c’est que tu as une valeur certaine. Alors elles te font des avances, jusqu’à parfois te déstabiliser complètement. Mais une chose est invariable: que tu sois au chômage ou non, tu es obligé de passer des entretiens.

(suite…)

Read Full Post »

Quand j’étais au lycée, il y avait cette fille, super mignonne, très matte de peau, un corps exceptionnel et un visage qui a causé des dizaines de bagarres tout au long de l’année. Avec mon pote on l’appelait affectueusement « Guezmer », à cause de sa bouche tellement pulpeuse qu’elle ressemblait à deux merguez juteuses en train de griller dans un barbecue, au fond d’un jardin un dimanche après midi de juillet. Et aussi pour faire un contraste avec sa pote moche, « Boudin Blanc ». Comme pour toutes les jolies filles, il y avait plein de rumeurs qui couraient sur Guezmer: elle est vierge, c’est une pute, elle est amoureuse du mec qui donne des cours de danse dans le lycée d’à côté, elle se la raconte, elle est stupide, elle sort avec un mec de 35 ans qui a une voiture le bâtard. Forcément, comme on se parlait pas avec Guez, j’avais du mal à démêler le vrai du faux dans tout ça. Et comme j’avais pas prévu de l’aborder parce que je préférais la regarder de loin pour ne pas être déçu, je m’efforçais de pas y penser. Mais ça, c’était avant ce fameux jour.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »