Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘rap’

Les gens du village, version 2011. YMCMB is the new YMCA.

Read Full Post »


Sortie prévue en juin 2054, s’il est pas encore décalé.

Read Full Post »

On pensait que plus personne ne portait ses habits à l’envers depuis Kriss Kross, mais on se trompait: depuis l’arrivée annoncée d’un nouveau Directeur Général à la tête de Skyrock, le rap français s’est mobilisé pour soutenir la station et renforcer sa position de leader, retournant ainsi sa veste plus rapidement qu’Arturo Brachetti. Il fut un temps pas très lointain, hier en l’occurrence, où il était de bon ton de cracher sans cesse sur Skyrock, de revendiquer fièrement un hypothétique boycott imposé par la radio et de clamer à tout va que les autres avaient vendu leur âme au diable. Du moins, en public. Parce qu’à la faveur des bureaux fermés, de nombreux discours changaient et des genoux se posaient à terre, dans l’espoir secret de coucher avec la fille la plus populaire du lycée. Pas forcément la plus belle, mais celle qui attise toutes les convoitises.

D’ailleurs, en parlant de jeunes gens à genoux, Pierre Bellanger s’offre une nouvelle virginité dans cette histoire, concept qu’il semble apprécier si l’on en croit les divers procès pour corruption de mineurs que contient son CV. Victime honteuse du capitalisme et de méchants actionnaires qui souhaitent gagner toujours plus d’argent, un rôle parfait dans le contexte actuel. Transformer un chef d’entreprise au salaire mensuel supérieur à notre salaire annuel, en véritable martyr de la liberté d’expression qui encourageait les mineurs à parler librement de cul le soir en cachette dans leur chambre mais devant des millions d’auditeurs, la performance est balèze, avouons le. Car Bellanger reste quelqu’un aux moeurs pour le moins discutables, qu’importe les grands principes et sa vision stratégique très pertinente de l’industrie musicale et artistique.

Jusqu’à preuve du contraire, le nouveau Directeur Général n’a pas déclaré vouloir changer ni le format ni le ton de Skyrock, ce qui rend la levée de boucliers en interne peu justifiée si on se pose sur le terrain de la liberté d’expression. J’imagine que c’est plutôt un témoignage de solidarité envers un patron qui a su se faire apprécier de ses employés malgré ses déboires personnels, ou de la crainte de voir l’ordre établi chamboulé par l’arrivée d’un nouveau joueur. Ce qui peut être compréhensible, alors parlons franchement de la peur du chômage au lieu de se cacher derrière des valeurs déjà muselées sur les radios par le CSA et les plaintes multipliées des membres du Gouvernement. Vu de loin, Skyrock et la Côte d’Ivoire ne semblent pas tellement différents au final: tout le monde sait que le dirigeant doit être relevé de ses fonctions mais tout le monde redoute le jour où enfin ça arrive, et il y a toujours des partisans pour continuer à défendre aveuglément celui qui les écrasait. Je crois qu’en psychologie, on appelle ça le syndrome de Stockholm.

Read Full Post »

(Eddy Murphy + Jacky Brown) + (Ice T + Bono de U2) = Kid’N’Play

Read Full Post »

Je fais partie de ces gens qui ont joué au basket en plein air avec « Aint No Fun » à fond avant de mettre des Tims et de se briser le cou sur du Wu Tang, malgré leur mise en garde. J’ai longtemps préféré l’été à l’hiver, les mélodies faciles, les barbecues fantasmés et les bandanas qui dépassent de la poche, les 40 oz et les Daytons dorées, l’impression que la mort est plus douce au soleil. Je dessinais des pattes de chien sur chaque page de mon agenda, je rêvais d’un AK-47 tatoué sur le torse et je regardais les chapeaux melon sur la Redoute, persuadé que tout le monde serait jaloux de mon style. Et surtout, j’étais convaincu de maîtriser les couplets de « Regulate » et de chanter exactement comme Nate Dogg, if you smoke like I smoke, then you high like everyday.

Hier encore, il n’était qu’un chanteur devenu muet, dont on se moquait comme de Christopher Reeve dans les rares moments où on repensait à lui, trop occupés à encore fêter la disparition de Biggie. Loin des oreilles, loin du coeur, jusqu’à ce que les Internets se transforment en mémorial numérique où tous comparent leur connaissance de la discographie de Nate Dogg dans un concours de kilobits qui frise l’indécence. Sans son décès aujourd’hui je n’aurais pas réécouté ses morceaux dont ce remix extraordinaire de « Regulate » avec Michael McDonald que je n’avais que sur cassette, je ne me serais pas souvenu des filets en fer sur les paniers métalliques, des Fila Grant Hill et des 306 cabriolets vertes, qui nous transportaient en un clin d’oeil sur Crenshaw Boulevard. Alors plutôt que de pleurer sa mort et d’enterrer avec lui la naïveté de mon premier amour, je préfère me dire qu’il a pris exemple sur Malabar et Groquik, et qu’il est parti en vacances sur une île lointaine. Remplie de palmiers, de filles en monokinis et d’herbe bien verte. Après tout, il doit bien exister un paradis pour les gangstas.

Read Full Post »

Plus explicite que les T-Shirts « Le Rap C’était Mieux Avant », la collection My Favorite Rappers Are Dead de 1TWO tombe à pic pour ceux qui cherchaient comment fêter l’anniversaire de la mort de Biggie demain. Le genre de T-Shirt qui lance des débats sans fin, mauvaise foi, théorie douteuse et conclusion agacée incluses. Avec en bonus la phrase à laquelle vous n’échapperez pas: si tu kiffes pas, tu portes pas et puis c’est tout.

Read Full Post »

Sous cette avalanche de placements de produits grossiers et sous ce quintal de muscles stéroïdés, j’ai envie de croire que Dr Dre est sincère dans I Need A Doctor. Qu’il assume sans complexe ses doutes, sa crainte de faire un flop avec « Detox », et sa nostalgie d’un passé glorieux qui nous rappelle en 1min55 d’images d’archives pourquoi on est tombé amoureux du rap. Dans une interview, quelqu’un que j’ai oublié disait que Dre passait désormais le plus clair de son temps à Detroit pour retrouver sa motivation et sa créativité auprès d’Eminem, pour essayer de capturer à nouveau la magie de leurs premières collaborations. Alors j’ai envie de croire que dans ce morceau, Marshall secoue vraiment André pour le sortir de sa léthargie, et que les deux artistes se parlent comme si les millions de personnes qui les observent n’entendaient rien, trop occupés à deviner qui a payé combien pour insérer son logo en gros plan. Je suis sûrement naïf mais j’ai envie de croire qu’après avoir enregistré leurs couplets respectifs, Dre et Em se sont checkés et se sont fait un hug. En pensant aux millions de dollars qu’ils allaient amasser certes, mais aussi parce qu’ils rappent ce que la pudeur les empêche de se dire. Ca doit être mon côté fleur bleue.

Read Full Post »

Older Posts »