Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘parolier’

orelsan

Je sais que je devrais soutenir ce genre d’initiative, être content que le hip hop soit admis à la table des hautes instances, que les lyricistes aient enfin leur place aux côtés des autres auteurs de variété et que la valeur de leurs textes soient enfin reconnue, mais non. Le Prix Constantin, qui récompense lors d’une cérémonie à l’Olympia (le 9 novembre cette année) le « meilleur artiste révélation ayant marqué l’année musicale » à l’aide d’un jury composé de professionnels issus de l’industrie du disque, commence à sérieusement se foutre de notre gueule.

Pour ne pas être taxé de sectaire et s’attirer les foudres (pas très dangereuses quand même) des « journalistes hip hop », le Prix a tacitement décidé de nominer chaque année un artiste plus ou moins hip hop, histoire de calmer cette masse qui râle tout le temps. Alors après avoir récompensé Abd Al Malik (vous comprenez tout de suite mieux le « plus ou moins hip hop » précédent) et nominé Keny Arkana (qui pour le coup aurait du gagner), c’est au tour d’Orelsan de figurer dans la liste des 10 potentiels lauréats.

Et même si j’aime beaucoup Orelsan, parce qu’on se reconnaît forcément dans ses couplets assez justes, de là à dire qu’il a marqué l’année musicale, faut pas pousser. Parce que musicalement, le succès commercial n’a pas du tout été évident et l’album, bien qu’intéressant et bien fait, n’a pas marqué les esprits de manière indélébile. La prochaine fois, au lieu de prendre l’artiste consensuel qui résonne le plus à l’oreille du grand public, n’ayez pas peur de dire que 2009 n’a pas été une année exceptionnelle pour le rap français et que vous n’avez retenu personne, on vous en voudra pas d’être lucide.

A moins qu’en fait, le problème soit ailleurs, et que l’on parle d’un domaine autre que la musique en elle même. Mais à ce que je sache, ça s’appelle le Prix Constantin, pas le « Prix de la plus grosse victime qui n’a pas osé assumer son morceau, qui soit dit en passant a choqué uniquement les abruti(e)s (attention aux féministes) en quête de buzz, de fausse polémique et de sens à leur blog ». Mais quoiqu’il arrive, il faut qu’Orelsan se fasse une raison: c’est perdu d’avance.

Read Full Post »