Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘nerf’

Si tu pouvais m’ouvrir le ventre là tout de suite sans que je meure dans d’atroces souffrances (si possible), ou mieux, si tu pouvais te miniaturiser avec un vaisseau et t’infiltrer dans mon corps à l’aide d’une seringue, tu verrais plein de trucs. Les bouts de dinosaurus et le lait de ce matin, les nems au crevette et le poulet de midi, peut être des restes de la pizza d’hier, et au milieu de tout ça, une boule. Le genre qui s’évacue pas en pétant un coup ni avec une opération, non, juste une boule, coincée là, et qui grossit plus ou moins vite. Un concentré de tout ce que j’empêche de sortir, et que j’essaie de cacher aux yeux de tous, y compris des miens. Un peu comme le dark passenger de Dexter en fait. Une sorte de boîte de Pandore dans laquelle j’entasse les paroles restées coincées dans la gorge, les posts que je ne ferai jamais, les twitts effacés avant d’avoir été validés, les idées contenues et les réactions impulsives qui disparaissent dans une mâchoire et un poing serrés. Je crois qu’un jour je disparaîtrai comme Jacques Vergès, sans un mot, dans un nuage de fumée. Et je ne reviendrai qu’une fois que la boule aura été broyée, et que j’en aurai marre de ne pas pouvoir faire de blague nulle avec mes proches. Et j’achèterai un chiot. Un peu comme Boo dans Dragon Ball en fait.

Read Full Post »

En général on sait tout de suite quand on a affaire à une journée de merde. Je ne parle pas de ces conneries de pied gauche quand on sort du lit, non. Je parle de la migraine dès le réveil, du soleil qui brille et t’encourage à sortir en mode mi-saison alors qu’il fait 5°, du fond de la poubelle qui se déchire au moment où tu vas la jeter dans le container, de l’ascenseur qui n’arrive jamais. J’ai essayé de faire la sourde oreille, de me convaincre que ces signes avant-coureurs n’étaient que le fruit de mon imagination. Que la batterie déchargée de mon iPod, ma sale peau, ma gorge prise et mon mal de dos n’étaient que broutilles. Mais quand les portes du métro se sont refermées juste devant moi parce qu’un vieux a freiné mon élan en restant au milieu du quai, et que le panneau a affiché 8 minutes d’attente, j’ai su. La journée de merde avait officiellement commencé.

(suite…)

Read Full Post »