Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘montantes’

supra-vaider-black-gunny-tuf

Elles ont beau être trop grosses, s’abimer super rapidement et faire penser à Bruno de Secret Story, les Supra restent quand même des baskets indispensables pour tout armoire qui se respecte. Et parce que les Skytop sont vraiment trop grillées, mieux vaut se rabattre sur les Suprano ou les Vaider, d’autant plus qu’elles proposent des matières et des coloris beaucoup plus sobres et réussis. En tout cas, la Black Gunny TUF devrait être disponible dans les prochaines semaines chez votre fournisseur attitré, pour une grosse centaine d’euros (si ce n’est pas un escroc), et je pense qu’elles vont être l’une des valeurs sûres de cet hiver.

Read Full Post »

C’est un fait: il y a des gens qui monopolisent la parole en public, soit parce qu’ils ont une culture sans limite et que leur talent d’orateur leur permet d’être naturellement au centre de toutes les discussions, soit parce qu’ils ne se taisent jamais et que leur talent de boulet les place au centre de toutes les claques. Et comme on est un peu tous plus proches de la seconde possibilité, après les 5 chaussures impossibles à porter même si on te paie pour ça, voici les 5 chaussures à évoquer en public pour être hype, ou du moins pour donner l’impression qu’on a des goûts originaux et pointus et ainsi briller en société. En espérant pour vous qu’il n’y ait personne pour souligner le fait que lui aussi lit Yellow Kid.

dc-life-admiral-sport-chrome

5. Les DC Life Admiral Sport chrome. Parce qu’elles sortent en janvier 2010, que leur design rappelle les très stylées Y-3 montantes, que le chrome donne l’impression que vous rentrez d’un weekend sur la lune ou que vous êtes le troisième membre de Daft Punk, et qu’il y a de fortes chances pour que les gens s’arrachent les cheveux ne sachant pas de quel modèle il s’agit quand ils le verront aux pieds de leur artiste favori dans des pages de magazine d’ici quelques mois.

reebok-mita-sneakers-exofit-hi-strap-gucci

4. Les Reebok Ex-O-Fit S.G. Strap montantes par Mita. Parce que le modèle essaie de surfer sur la vague des Yeezy et des gros scratchs, qu’on ne parle pas assez de Reebok et surtout, pour pouvoir rigoler des gros ringards qui ont acheté les Air Force imitation Gucci ou Vuitton, et qui vont s’extasier devant cette paire horrible que même les contrefacteurs chinois n’auraient pas osé imaginer.

piper-heidsieck-christian-louboutin

3. Les escarpins Louboutin x Piper Hiedsieck. Parce qu’il faut bien plaire aux filles et s’intéresser à ce qui les fait fantasmer, que le talon en cristal dessiné par Christian Louboutin est tout simplement ouf, que ça réveille nos instincts fétichistes enfouis au fond de notre subconscient, que le coffret contenant la chaussure et une bouteille millésimée va coûter les yeux du cul mais qu’au final on s’en fout. Parce que de boire du champagne dans une chaussure de femme, ça n’a pas de prix.

timberland-customization

2. Les Timberlands personnalisées. Parce que la mode des 90’s revient inexorablement en force, que tout le monde va ressortir les beiges en daim classique, que la génération d’enfants ayant grandi avec le tag que nous sommes fait que l’on adore mettre notre nom partout et que franchement, 190 euros pour une paire de Tim’s unique, on aurait craqué tout de suite ya 10 ans.

dekline-wu-tang-killa-beez

1. Les Dekline Wu Tang « Killa Beez ». Parce qu’elle permettent d’évacuer la frustration de ne pas posséder les Dunk Wu Tang (élues meilleure paire de Dunk par Complex et disponibles ici pour 5000 dollars), qu’elles sont éditées à seulement 500 exemplaires dans le monde, que ça permet de parler du Wu Tang et d’enchaîner sur le fameux débat stérile « Le rap, c’était mieux avant » et surtout, parce qu’il faut soutenir l’action charitable faite envers les Killa Beez, petits frères éloignés et affiliés occasionels qui vont vivre leur unique moment de gloire avec cette paire.

Read Full Post »

nike-sportswear-air-max-current-huarache-hufquake-1

A mon époque, il y avait deux types de danseurs: ceux qui mettaient des survêtements, des baskets trouées et des débardeurs pour être à l’aise pendant leurs passages, et ceux qui pensaient que le style vestimentaire faisait partie intégrante d’un battle et pouvait donner un avantage psychologique dans un cercle.

La seconde catégorie était donc toujours au top, baskets neuves et souvent très rares, jeans, et casquette qui prenait cher dès qu’on enchaînait les freezes au sol. Et pour allier à la fois le style et le confort, il n’y avait pas un milliard de solutions: les Nike Huaraches étaient le modèle tout désigné. Basses pour les phases, hautes pour les footwork (ne me demandez pas pourquoi), les Huaraches étaient souvent en double dans l’armoire de tout B.Boy qui se respecte (une paire pour l’entraînement, une pour les battles).

Alors quand je vois l’infâme fusion hybride réalisée par Nike entre les Huaraches et les Air Max 90, je regrette ce temps béni où les Huaraches montantes noires en provenance de Los Angeles étaient le Saint Graal.

puma-suede-fat-lace-3

Et pour les plus old school, ceux qui faisaient des coupoles au Trocadéro avec NTM en 89 ou qui étaient déjà dépassés lorsque Faire Kiffer les Anges a été diffusé, les Puma Suede restent le symbole absolu du break, revenues sur le devant du lino il y a quelques années lorsque c’était hype de mettre des fat laces sur tout et n’importe quoi.

D’où ce modèle dispo ici, qui rend un hommage grossier aux gros lacets et aux coloris originels des Suede, remplaçant au passage les lacets par un élastique. Et confirmant encore une fois que le break, c’était mieux avant.

Si vous voulez voir plus de photos des Nike Air Max Current Huarache et des Puma Suede « Fat Laces », vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

« Newer Posts