Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘live’

A en croire les organisateurs, ce n’est pas une comédie musicale ou une tournée de rockstar mais un spectacle d’action, façon « Moteur, Action » à Disneyland. Quoiqu’il en soit on est en droit de craindre le pire, et d’imaginer Batman avec un costume ridicule qui se jette d’un toit en carton pâte, un gros câble accroché dans le dos. On va subir une Batmobile en papier mâché, un numéro de trapéziste interminable pour introduire Robin et un yamakasi dans le rôle de Catwoman, saltos inutiles compris dans le prix. Sans compter les annulations successives du musical Spider-Man à Broadway, qui ne sont pas là pour nous rassurer. Enfin, au final ça sert à rien de faire semblant, l’affiche dessinée par Jim Lee m’a déjà convaincu de prendre mes billets pour aller voir de mes yeux le résultat. Sauf si un plan mortel tombe à la dernière minute pour Noël, ce qui n’arrive presque jamais et me fait dire que les fêtes de fin d’année, c’est rarement bien au final.

Read Full Post »

Le son était vraiment atroce, du genre qui te donne envie de dépecer l’ingénieur du son, de donner ses restes à des cochons irlandais lépreux et de brûler leurs futurs excréments // Il y a eu un vrai feu d’artifice sur « Fireworks » // Quand Drake chante des chansons d’amour, il y a un écran géant qui diffuse des soleils rouges, des explosions nucléaires au ralenti et des pyramides. Les illuminatis aussi peuvent tomber amoureux // « What’s My Name » est un putain de single // En faisant le malin sur « Over », le batteur a fait tomber l’une de ses baguettes // De loin, J.Cole ressemble à Chris Brown sous cortisone // La salle était remplie, les filles ont dû se dire que sans décolleté ni leggings elles se feraient recaler à l’entrée, et les mecs se sont tous pris pour des Bloods // Le concert a duré 1h30 pile // Il y avait DJ Medhi et Fafi dans la fosse (entre autres) // Drake a pompé la technique de Jay-Z « I see you with the white T-Shirt » pour gratter 15 bonnes minutes de show // Nicki Minaj et Lil Wayne n’étaient pas là, ce qui n’a pas empêché le public d’hurler dès que Drake prononçait leur nom // L’outro était pourrie // Il a vraiment de gros sourcils et un sourire façon Jack Napier // Quand tu es un artiste, tu as le droit de dire que tu n’as pas baisé depuis 28 jours, que toi et tes copines ont le droit de te sucer après le show et personne ne te prend pour un pervers, au contraire. Attention: à ne pas tenter si tu n’as pas vendu plus de 500 000 albums // Drake parle très mal français // Il a aussi la gestuelle la plus bizarre du monde, quelque part entre Kanye West et le Roi Louis du « Livre de la Jungle » // Mais surtout, la chose la plus importante à retenir du concert de Drake à Paris, c’est qu’en vrai, les Jordan VII Bordeaux sont vraiment magnifiques.

Read Full Post »

Le ciel est gris, la rentrée absorbe le peu d’énergie difficilement emmagasinée pendant les fêtes, demain n’a jamais paru aussi loin et le téléphone ne sonne plus la nuit. Des deux côtés de la fenêtre tout semble comme mort, la lumière jaune pique les yeux et les Jordan III ne sont toujours pas sorties. Le Coca est tiède, la poussière s’accumule sur les yeux et les instants d’amitié sont aussi rares qu’un roumain qui te laisse tranquille au premier « non merci ». Moment idéal donc pour écouter cette sublime version acoustique du « In For The Kill » de La Roux, qui n’est pas une publicité pour Ciroc contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Via Alex Nassar

Read Full Post »

Putain les gars, on vous avait prévenu pourtant: Lady Gaga et Beyoncé se lavent à la main et à l’eau froide, pas en machine. Jay-Z va encore nous prendre la tête pendant des heures, fais chier sérieux. Heureusement que vous avez convaincu Beyoncé de ressortir son cosplay de Jawa, ça rattrape un peu le coup.

Read Full Post »

Parce que je ne me suis pas arraché les cheveux devant cette vidéo de Beardyman, beatboxer anglais à ne pas confondre avec Birdman ou Birdy Nam Nam, on m’a traité de parisien blasé qui n’aime rien et qui critique tout, tout le temps. Tout ça parce que j’ai expliqué que la performance est ternie par le fait que toutes les pistes ont été enregistrées séparément dans un studio ultra high tech dans les locaux de Dolby, et qu’on ne connait pas le nombre de prises nécessaires ni le niveau de retouche et de mastering.

Alors oui, c’est propre, ça peut impressionner au premier abord et je ne remets pas en question les capacités techniques de Beardyman, mais pour moi ça reste de la triche et je reste persuadé qu’un beatboxer moyen peut arriver au même résultat dans ces conditions. En tout cas, je serais toujours plus impressionné par une performance live avec beat + chant en même temps, et j’imagine que ça fait de moi un mec jaloux qui n’a jamais su faire autre chose que des bruits de prout avec sa bouche, et des poum tchak, poum poum tchak ridicules.

Read Full Post »

Pour ceux qui ne sont pas habitués aux échanges et autres discussions sur Internet, et qui ne comprennent donc rien aux abréviations courantes, DTC signifie « dans ton cul ». Expression qui s’est imposée au fil du temps comme la digne héritière de « quoi? feur » et autre « ça te dérange tête d’orange », dans la catégorie Réponse Automatique à la question « Où ça? ».

Mais DTC signifie également Dans Ton Chat, site à l’interface dépouillée qui recense les meilleurs dialogues que les chats live aient pu connaître. Imaginez VDM avant que le grand public ne bousille tout, remplacez les mauvaises vannes téléphonées par un humour nerd et des références pointues, et vous obtiendrez le meilleur site de ces derniers mois (approuvé par le plus gros client du Sports Club Café). Le genre de bêtise qui flingue toute ta productivité si tu fais l’erreur de l’ouvrir au bureau, à parcourir dans tous les sens avant que la populace ne vienne troller les pages avec de faux dialogues.

Cliquez ici pour lire le Top 50 de DansTonChat.com, qui contient des perles inestimables

Read Full Post »

Je sais, vous avez déjà tous vu cette vidéo live de « Forever Young » où Jay-Z a la voix cassée et Beyoncé est techniquement au point mais n’apporte rien de magique au morceau. Mais j’étais quand même obligé de la poster, ne serait ce que pour essayer d’imaginer un instant ce que Jigga ressent lorsque sa femme arrive sur scène au milieu des hurlements de la foule.

Je me dis qu’il doit avoir un frisson proche d’une décharge de chaise électrique et qu’il doit se sentir invincible: il est au top, sa femme est au max, et lorsqu’ils font un morceau même moyen ensemble sur scène, c’est l’apocalypse dans la foule et sur le net. Et le pire, c’est que c’est devenu leur quotidien depuis « Fade to Black ».

Mais après tout, il le dit lui même lorsqu’il commence à rapper: « So we livin life like a video ». Les cainris sont vraiment trop forts.

Read Full Post »

Older Posts »