Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘kaws’

Salut les loulous, c’est Pharrell pour un nouvel épisode de N&RD, l’émission de déco qui te donne l’impression que tu es une grosse merde sans argent dans ton 30m2 parisien surchargé. Aujourd’hui on refait mon petit penthouse de Miami, celui avec vue sur l’océan que j’ai payé 14 millions de dollars et que j’ai pu acheter grâce à tous les sons que j’ai placé dans les 90’s, l’époque où Kelis faisait encore rêver les hétéros. J’ai voulu une ambiance moderne, épurée et kidult parce que c’est tendance, avec quelques objets de récup et des meubles confortables pour pouvoir recevoir des potes dans un coin salon. C’est mon ami Brian qui est resté m’aider pour les travaux, vu qu’il a l’habitude de peindre en dégageant bien les angles. On a remplacé les stickers muraux par ses toiles, vous noterez au passage qu’il fait une fixette sur Family Guy en ce moment, parce que les Simpsons et SpongeBob c’est so 2009. D’ailleurs il a failli m’égorger quand j’ai essayé de maroufler le tableau Stewie pour qu’il soit plaqué contre le mur.

On a repris le concept de Starck sur la disparition des éléments, avec un tabouret et un piano transparents pour aérer la pièce qui en a bien besoin vu sa petite taille, histoire de pas avoir de bloc imposant entre le canapé et la terrasse. On a aussi posé 2-3 statues de Brian (qui s’est cru dans son atelier), un dessin de Keith, une boule de coussins de Takashi pour ajouter un côté chaleureux à l’ensemble et des vieilles valises chinées dans une brocante. On a privilégié un décor naturel pour le jacuzzi extérieur avec quelques plantes, et on a transformé un mannequin en bois et des vieux tuyaux d’évacuation en une chaise design. On a opté pour un parquet sombre et de la peinture à la chaux pour plus de caractère, sans oublier les murs prune dans les toilettes et le faux papier peint imitation bois. En tout cas, ça change de la chambre de princesse que j’ai réalisé pour Nelly Furtado.

Il est presque minuit, c’est l’heure de la découverte les chouchounets. Alors vous fermez les yeux, je compte jusqu’à trois et vous pouvez les ouvrir. 1… 2… 3. (suite…)

Read Full Post »

Il y a des jours où je me dis que je suis vraiment fou. C’est vrai quoi, je m’excite parce qu’un mec sort un tapis de 2 mètres qui représente un faux Mickey, dont le crâne et le corps sont coupés en deux pour laisser apparaître des organes multicolores. Non mais sérieusement. Si on fait abstraction 2 secondes de ce que représente le tapis et de la côte de Kaws, et qu’on le regarde avec un regard de novice, ya de quoi se dire que poser ça au milieu de son salon relève du mauvais goût absolu, du genre à faire passer Valérie Damidot pour WonderWall.

Alors ne soyez pas étonné la prochaine fois que vos parents ou votre nouvelle copine viendra chez vous, et trouvera la décoration « pour le moins originale ». En attendant, vous pouvez recommencer à fantasmer sur ce tapis Companion Dissected qui est supposé sortir dans les prochains jours, en même temps que les nouveaux modèles des plus classiques Skull Mat. Parce qu’au final on est d’accord: c’est une tuerie absolument indispensable, qu’importe ce qu’en pense cette bande d’incultes.

Read Full Post »

Il n’y a franchement pas grand chose à dire en fait: le livre défonce parce qu’il retrace toute la carrière de Kaws en images + explications complètes, l’édition colette limitée à 200 exemplaires a simplement une couverture en plastique différente, l’éditeur Rizzoli n’a aucun rapport avec Philippe et oui, j’ai failli me faire pipi dessus à cause de la dédicace. Après Robert Greene qui a signé mon exemplaire de « Art of Seduction », je crois que pour faire mieux maintenant, il va me falloir une édition originale de la Bible dédicacée par Jésus.

Dispo ici pour 45 euros (je sais pas s’il en reste encore, dépêchez vous)

Read Full Post »

Parce qu’il a fait le tour de son Companion (à part faire une version gold, je vois pas ce qu’il reste), Kaws s’est lancé dans les collabs avec des personnages cultes déjà bien établis. Sûrement pour toucher un public qui ne connait pas son travail et pour revenir à son premier amour (en l’occurrence le détournement), l’artiste a accepté de participer à la collection célébrant les 60 ans de Snoopy avec un T-Shirt « Joe Kaws », en édition limitée comme d’hab. Croix sur les yeux mais pas d’os sur le côté de la tête, le meilleur pote de Charlie Brown n’a jamais été aussi cool, et un T-Shirt Original Fake n’a jamais été aussi cher.

Dispo chez colette pour 125 euros (ouch)

Read Full Post »

Bon, pas la peine de disserter pendant des heures: le Pinocchio de Kaws est tout simplement monstrueux, peut être l’une de ses plus belles réalisations à l’heure actuelle.

A la différence des Be@rbricks qu’on apprécie pour ce qu’ils représentent, cette collab avec Disney est juste belle, indépendamment du fait que Disney et Original Fake réunis, merde quoi, ça tue. Pour preuve, des gens qui détestent les toyz ont essayé de mettre la figurine dans leur sac pendant que j’avais le dos tourné (c’est dire). D’autant plus qu’au final, Pinocchio et Jiminy font à peu près la même taille qu’un 100% et un 400%, et sont à peine plus chers. Enfin, laissez moi essayer de me convaincre comme je peux hein.

Pour voir plus de photos de Pinocchio et Jiminy Cricket version Kaws, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

(suite…)

Read Full Post »

A l’occasion de sa première expo solo dans un musée (à l’Aldrich Contemporary Art Musem en l’occurrence), Kaws a dévoilé ses derniers travaux, et notamment cette monstrueuse figurine Pinocchio, accompagnée de Jiminy Criquet.

Aucune info vérifiée ne permet de dire si le toy sera produit pour le grand public ou pas, mais une chose est sûre: si Kaws continue de réarranger des personnages de Disney pour Medicom, nos banquiers vont s’arracher les cheveux vu qu’on va lui donner tout notre argent. Jusqu’au dernier centime.

Read Full Post »

Older Posts »