Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘jordan brand’

Pour vous c’est un simple bout de daim, pour moi c’est un bout de mon innocence. A l’époque mon père traversait l’Atlantique deux fois par an (j’ai jamais compris pourquoi et je crois que je veux pas savoir) et à chaque fois qu’il revenait c’était Noël en plein été. Le temps béni où je portais un pantalon de culturiste avec des triangles gris imprimés, un T-Shirt Jordan « Rookie Of The Year » et un sac à dos Bulls. J’avais deux rangées de dents comme les requins, une boucle d’oreille Nike du marché et dans le cartable, un Giraya Ninja avec les bras en caoutchouc recouverts de poussière. Je rêvais d’une casquette des Redskins et j’étais encore traumatisé par les Air Tech Challenge jaunes que j’avais eu l’année précédente, dont le coloris improbable semblait rendre fou des gars deux fois plus vieux que moi. En gros, rien ne m’avait préparé à la claque des Jordans VII Bordeaux.

J’ai mis des années à retrouver leur nom, j’avais l’impression d’avoir rêvé, de ne pas avoir mis mon pied dans cette oeuvre d’art multicolore, jusqu’à ce que je retrouve une photo de moi, hoodie / jeans clair / Bordeaux / casquette Bulls. Au top comme René, comme rarement je l’ai été. Comme toutes les paires de cette période, je les ai mises 4 fois par semaine (sauf les jours d’EPS et de basket), pendant un an, le temps que mon gros orteil sculpte une marque indélébile à l’avant, dernière étape avant de trouer complètement le velours gris clair. Au moment de balancer ce bout d’histoire à la poubelle, j’ai découpé la languette que j’ai gardé comme une relique précieuse pendant des années, à côté des systèmes Pump éventrés et des lacelocks des VI volés à Décathlon.

L’année qui a suivi j’ai eu droit aux VIII Aqua, qui m’ont évidemment laissé elles aussi une empreinte indélébile, mais sans comparaison aucune avec les Bordeaux. Alors en avril 2011, si vous n’avez pas de nouvelles de moi pendant plusieurs jours, c’est que je suis blotti en boule avec entre les bras plusieurs paires de ce modèle légendaire qui n’a jamais été réédité en 20 ans. En même temps c’est logique, vu que le Bordeaux se bonifie avec l’âge.

Read Full Post »

Après la très réussie Silver Collection qui célébrait les 25 ans d’existence des baskets qui font de nous des hommes pauvres mais riches de coeur et de style, Jordan Brand revient avec une énième réédition de tous les modèles sortis jusqu’à présent, baptisée For the Love of the Game. Et cette fois ci, la sobriété du blanc et argenté est remplacée par un bleu improbable.

Alors oui, ça va permettre de matcher avec les vieux maillots North Carolina, mais ces modèles ne sont franchement pas indispensables, et selon les images on croirait presque que ce sont des retouches Photoshop ratées. Et je ne parle même pas des modèles Lasers, qui sont tout simplement horribles et dont le caractère ultra collector ne justifie pas le probable prix exhorbitant. Alors à moins d’être un collectionneur ultime, vous pouvez passer votre chemin et garder votre argent et vos forces pour la sortie des Jordan VII Olympics et des XI cool grey. Vous allez en avoir besoin.

Pour voir tous les modèles de la collection Jordan – For the Love of the Game en version normale et Laser, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Outre le fameux pack de Jordan VI infrared prévu pour la mi juin, et les Spiz’Ikes stealth dans la foulée, de nombreux modèles vont débarquer dans les rayons de votre shop préféré d’ici la fin de l’année. Forcément avec Jordan Brand, il y a du cool et de l’affreux mais bon, il en faut pour tous les goûts et tous les amateurs de baskets ne sont pas des nostalgiques trentenaires en quête de la réédition du modèle qui a marqué leur jeunesse (laissez, ils ne savent pas à côté de quoi ils passent).

Au programme: des Jordans I, des IX, des Alpha AJ1 Outdoor, des AJF5, des AJF12, des Flight 9, des SC-1, des CP 3 Tribute, ou encore des Winterized Spizike. Sans parler des modèles de la Silver Collection qui vont continuer à pointer le bout de leur languette à des dates aléatoires, des rééditions de Jordans « classiques » et des Spiz’Ikes qui ne sont pas encore annoncées. Heureusement, parce que je suis pas sûr que vous trouviez votre bonheur dans les paires présentées.

Pour voir les modèles de Jordan qui vont sortir d’ici la fin de l’année, cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

Longtemps contestée par les puristes, la Spiz’Ike a finalement trouvé sa place dans le coeur des amoureux de Jordans. Ce qui explique qu’on soit assailli de nouveaux modèles tous les deux mois, et que notre portefeuille fasse des crises d’angoisse chaque fois que Jordan Brand publie un communiqué de presse.

Et la prochaine paire de la collection MARS à disparaître des rayons en moins de 2 heures est la black / red / stealth, entièrement recouverte de vinyle avec une doublure varsity red (oui on sait c’est un scandale, infrared ou rien pour les vrais). A noter que pour ce modèle, le lacelock des Jordans VI remplace celui des V, habituellement retenu pour les Spiz’Ikes. Enfin, reste à voir le résultat en vrai, parce que ça peut vite ressembler à des bottes de pluie.

Dispo ici en précommande pour 185 euros

Pour voir plus de photos des Jordans Spiz’Ikes Stealth, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Toutes les grandes icônes ont leur fan inconditionnel, qui s’évertue à faire plus de promo que les attachés de presse officiels. John Lennon a Mark David Chapman, Eminem a Stan, Johnny Halliday a Christian Audigier, et Michael Jordan a Spike Lee. Le réalisateur a presque autant contribué à rendre cultes les baskets que Jordan lui-même, et il était donc logique (et très bien joué en terme de marketing) de lui accorder une collection dédiée.

Et même s’ils n’ont pas besoin de ça vu que tout le monde est dans les starting block pour mettre la main sur l’une de ces paires vraiment stylées, les gars de Jordan Brand ont décidé de créer l’évènement autour de la sortie des nouvelles Spiz’Ikes Mars (disponibles en white / fire red / blue, et black / fire red / cement), en mettant en ligne Become Mars, un mini site bien foutu permettant de revêtir la tenue historique de Spike Lee. Mini site que vous avez tous squatté depuis ce weekend si vous avez un iPhone (appli + mini site = combo obligatoire, et assurance de faire croire à un annonceur que vous êtes une agence de com au courant des nouvelles technologies).

De la casquette Brooklyn à la chaîne MARS en passant par le débardeur officiel des playgrounds du monde entier, rien n’est oublié, et vous aurez la chance d’avoir l’air au moins aussi ridicule que Jermaine Dupri dans son clip avec Nelly et Ciara. Qu’est ce qu’on ferait pas par amour des baskets.

Read Full Post »

Rappelez vous: Jordan Brand avait réalisé il y a quelques temps un très joli mini site pour célébrer les 25 ans d’existence de la Air Jordan, basket culte parmi les baskets cultes. A cette occasion, des visuels de la Silver Collection avaient été présentés, faisant de nous des bêtes affamées en quête de white-on-white jordanesque.

Les 25 modèles historiques (chacun pour des raisons diverses) vont donc être réédités en version entièrement blanche pour 2010, avec des vagues d’annonces successives. Et la première salve ne fait rêver qu’à moitié (ok, 3/4 pour les fans de Space Jam), puisqu’elle contient les Jordans I, VI, XI, XVI et XXI. En même temps tant mieux, ça fait moins de paires à acheter, et surtout à entretenir.

*UPDATE* La vague 2 vient d’être mise en ligne, avec les II, VII, XII, XVII et XX.

*UPDATE 2* Et maintenant la vague 3, avec les III, VIII, XIII, XIX et XX3.

*UPDATE 3* Et pour finir, les deux dernières vagues, avec les IV, V, IX, X, XIV, XV, XIX, XX, 2009 et 2010.

Pour voir tous les modèles, cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

Comme chaque année, Jordan Brand édite une version Motorsports de l’un de ses modèles, en hommage à son écurie de moto de course. Et réédition en 2010 oblige, ce sont les Jordan VI qui subissent un relooking noir et blanc mais sans le bleu habituel, pourtant couleur phare de la team Jordan Motorsports.

En tout cas, n’espérez même pas mettre les pieds dans l’une d’elle, étant donné qu’elles sont uniquement réservées aux employé de l’écurie. Sauf si vous êtes prêt à dépenser 3000 dollars sur eBay ou 30 euros sur un site de contrefaçon.

Read Full Post »

Older Posts »