Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘jaune’

On est tous d’accord pour dire qu’hormis la courte période où il portait des Dickies et des hoodies 213, Snoop n’a jamais été une icône de la mode, et je suis gentil en disant ça. Parce qu’entre les bouclettes de pimp, les ensembles avec un imprimé bandana de crip et sa collection Rich & Infamous en collab avec Audigier, Snoop accumule plus de styles horribles qu’un rayon soldes de Pimkie. Et la dernière paire de baskets dessinée avec Adidas n’échappe pas à la règle.

Une forme qui rappelle la plus cheap des Supra (aka les baskets les plus détestables du monde), un énième hommage aux Lakers avec des couleurs mal agencées et des yeux façon Doggystyle sur la languette qui regardent de travers tous ceux qui se moquent du modèle (et il sont nombreux), Snoop parvient à confirmer son statut de mec définitivement ringard. Même la boîte, pourtant réussie, ne donne pas envie de lâcher le moindre dollar pour cette infamie, ce qui tombe bien vu que c’est un modèle unique a priori.

Le plus triste dans tout ça c’est qu’il faudra attendre que Snoop rejoigne Nate Dogg pour qu’il retrouve toute sa superbe et son aura, et qu’on lui pardonne toutes les erreurs commises ces dernières années.

Pour voir plus de photos des Adidas x Snoop Dogg « DoggHouse », vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Pour vous c’est un simple bout de daim, pour moi c’est un bout de mon innocence. A l’époque mon père traversait l’Atlantique deux fois par an (j’ai jamais compris pourquoi et je crois que je veux pas savoir) et à chaque fois qu’il revenait c’était Noël en plein été. Le temps béni où je portais un pantalon de culturiste avec des triangles gris imprimés, un T-Shirt Jordan « Rookie Of The Year » et un sac à dos Bulls. J’avais deux rangées de dents comme les requins, une boucle d’oreille Nike du marché et dans le cartable, un Giraya Ninja avec les bras en caoutchouc recouverts de poussière. Je rêvais d’une casquette des Redskins et j’étais encore traumatisé par les Air Tech Challenge jaunes que j’avais eu l’année précédente, dont le coloris improbable semblait rendre fou des gars deux fois plus vieux que moi. En gros, rien ne m’avait préparé à la claque des Jordans VII Bordeaux.

J’ai mis des années à retrouver leur nom, j’avais l’impression d’avoir rêvé, de ne pas avoir mis mon pied dans cette oeuvre d’art multicolore, jusqu’à ce que je retrouve une photo de moi, hoodie / jeans clair / Bordeaux / casquette Bulls. Au top comme René, comme rarement je l’ai été. Comme toutes les paires de cette période, je les ai mises 4 fois par semaine (sauf les jours d’EPS et de basket), pendant un an, le temps que mon gros orteil sculpte une marque indélébile à l’avant, dernière étape avant de trouer complètement le velours gris clair. Au moment de balancer ce bout d’histoire à la poubelle, j’ai découpé la languette que j’ai gardé comme une relique précieuse pendant des années, à côté des systèmes Pump éventrés et des lacelocks des VI volés à Décathlon.

L’année qui a suivi j’ai eu droit aux VIII Aqua, qui m’ont évidemment laissé elles aussi une empreinte indélébile, mais sans comparaison aucune avec les Bordeaux. Alors en avril 2011, si vous n’avez pas de nouvelles de moi pendant plusieurs jours, c’est que je suis blotti en boule avec entre les bras plusieurs paires de ce modèle légendaire qui n’a jamais été réédité en 20 ans. En même temps c’est logique, vu que le Bordeaux se bonifie avec l’âge.

Read Full Post »

J’ai enfin reçu mon toy Yellow Kid (Yellow Qeed pour les intimes). J’aimerais pouvoir dire que c’est un exemplaire unique pour me la raconter, mais en fait non. Je vous passe les détails de cette histoire abracadabrante mais en gros, il y a quelque part en France un autre exemplaire du Qee Yellow Kid customisé par le Truk qui se balade. Si ça se trouve il est au fond d’une poubelle, dans le coffre à jouet d’un gamin qui le laissera moisir pendant des années avant de le donner à son fils, ou il a explosé en mille morceaux parce qu’on pensait que c’était un colis piégé déposé par les anarchistes italiens.

Alors même si ça me fend le coeur de savoir que je ne le retrouverai surement jamais (et que j’ai perdu 40 euros au passage), j’aime bien l’idée d’un bout de moi qui vit sa vie et s’immisce dans celle des gens. Et puis si un jour le destin fait que nos chemins se recroisent au détour d’un forum ou d’une brocante, ça fera une belle histoire de plus à raconter.

Pour voir plus de photos du Qee Yellow Kid réalisé par Truk (environ 20cm de haut), vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Je sais ce que vous vous dites: Olivier Martinez est un mega bogosse, il serre Halle Berry et il a la tête idéale pour incarner Gambit dans une énième adaptation des X-Men au cinéma. Mais vous vous trompez.

Ne vous laissez pas berner par son style de dandy français et par sa vieille feinte de la moto de collection pour faire chavirer le coeur des femmes. Parce que lorsqu’Halle n’est pas là, Olivier descend de sa bécane et danse. Ou mange, en l’occurrence.

(suite…)

Read Full Post »

A chaque fois on a droit à une image prise dans un obscur atelier et volontairement cadrée à l’arrache où on voit rien, et cette photo tourne pendant des mois sur tous les blogs et on fantasme comme des imbéciles devant ce qu’on pense parvenir à imaginer. Comme si à partir d’un zoom sur un lacet blanc qui rentre dans un rivet gris on allait arriver à deviner la forme des nouvelles Jordans, ou qu’on savait exactement à quoi va ressembler le Titi x Kaws parce qu’on a entrevu une croix rouge sur une forme noire.

Mais comme j’ai remarqué que tous les gros blogs aimaient abuser de cette technique super frustrante, pour une fois que j’ai l’occasion de pouvoir le faire moi aussi, je vais pas m’en priver. Et même si j’ai presque l’impression d’être super hype en postant cette preview du Qee Yellow Kid x Le Truk (Ô joie), j’hésite quand même à pousser le vice jusqu’au « Coming soon!! » traditionnel, c’est trop pour moi je crois.

Toy « Yellow Kid » limited edition, coming soon!!

Bon, ben c’était pas si dur finalement.

Read Full Post »

1. C’est un conspirateur qui a été emmuré vivant il y a des dizaines d’années après que son complot ait été déjoué

2. C’est un artiste fou qui s’est dit que c’était génial de coller un visage à hauteur d’homme sur le poteau d’un pont de Paris, et qui cherche encore un symbole plausible pour justifier la trace de la claque

3. C’est le meilleur mime du monde, capable de se fondre dans le décor tel un caméléon surpuissant et de rester immobile pendant des jours

Quoiqu’il en soit, je suis resté 10 bonnes minutes à fixer ce visage, prêt à sursauter à tout instant au cas où il s’animerait et crierait. L’un des trucs les plus étrangement malsain que j’ai jamais vu.

Pour voir plus d’images, cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »