Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘interview’

EDIT du 28.09.10: Pour tous ceux qui se retrouveraient à lire ce post parce qu’ils ont cliqué sur un lien posté sur le site de Têtu, 20 minutes ou le blog Big Browser hébergé sur LeMonde.fr (merci pour les citations au passage, je suis flatté), soyez les bienvenus. Et faites moi une faveur s’il vous plaît, lisez avec attention ce que j’ai écrit, remettez les extraits cités dans leur contexte, et vous vous rendrez compte qu’on m’a prêté des interprétations et des idées qui ne sont pas les miennes. Mais après tout c’est de bonne guerre, et comme je le disais, c’est même une forme de consécration pour moi. Je fais enfin partie de ceux qui peuvent râler contre les médias, je peux mourir heureux.

Depuis ce matin, le petit monde hip hop est tout agité. Pas par une énième mort d’un rappeur ou par l’incarcération d’un artiste suffisamment bête pour se faire attraper, non, mais par une simple interview de la Sexion d’Assaut dans le magazine International Hip Hop. Sans savoir si elle est vraie ou pas d’ailleurs.

(suite…)

Read Full Post »

Mais je ne vois pas lequel. J’ai beau regarder encore et toujours cette newsletter du Figaro, je ne trouve pas ce qu’ils essaient de nous suggérer subtilement.

Read Full Post »

A la question « Comment tirer son épingle du jeu quand on représente des chaînes thématiques CabSat ?« , Thierry Cammas, Président-Gérant de MTV Networks France, a répondu: « Il est primordial de développer une stratégie tri-dimensionnelle de média intégré, par une distribution et une pollinisation ad minima triple-écran TV + WEB + MOBILE. Cette approche permet de maximiser le rapport audience/monétisation tout en résistant à l’hyper-fragmentation et aux effets de l’hyper-circulation/hyper-profusion des contenus/marques qui sont la conséquence de l’avènement des technologies digitales. » Extraordinaire.

Read Full Post »

On se croirait dans une mauvaise émission cainrie ou dans une excellente parodie, mais non. Le numéro de cette semaine du magazine France Dimanche se vante bien d’avoir pu communiquer (via un medium) avec Claude François, qui leur a gentiment accordé une interview exclusive. Outre la confirmation de son électrocution, le chanteur y explique qu’il « continue à faire des galas de système en système, de dimension en dimension, que son énergie est toujours là, qu’il continue à aider des artistes ». Superbe.

Et alors, puisqu’on y est, à quoi ressemble l’au-delà?  Est ce qu’il y a des boules disco, les anges portent ils des pantalons pattes d’eph, où est le carré VIP? « Ici, nous avons un jardin, le jardin des artistes, avec plein d’esprits qui se forment et vont s’incarner ensuite sur la Terre ». Ok, ça correspond plus ou moins à l’idée qu’on s’en fait, cool. Et au cas vous vous posez la question, oui, Cloclo a vu « Podium » et il a bien rigolé. Un peu comme nous en lisant tout ça d’ailleurs.

Via

Read Full Post »

Encore galvanisée par le succès du Top 100, l’équipe de l’Abcdr a pris son courage à deux mains et a fait sonner le Blackberry de Booba, histoire de receuillir ses impressions sur le classement en direct de Miami Beach.

Fidèle à lui même, le DUC reste cainri jusqu’au bout des tatouages, entre détachement calculé et exercice de communication abordé comme l’écriture d’un couplet. Les punchlines pleuvent, les anecdotes et les réponses improbables aussi (« – Mais si, t’es sur le morceau Le Guidon. – Ah ouais ? Je ne m’en souviens pas alors »), et l’interview tend rapidement vers la discussion entre potes qui refont le monde un samedi à 2h du mat’ autour d’une pizza.

Reste que Booba est lucide, conscient du jeu et de ses règles, et regarde le rap français non pas de haut mais de loin, comme un employé surdoué qui aurait compris depuis le début ce que ses clients attendent de lui. Même si on peut parfois déceler une pointe de tristesse et de regrets, voire d’incompréhension par rapport à un public français schyzophrène. Mais bon, après tout, il l’a dit lui même: il rêve et il accomplit, même s’il crève incompris.

Pour lire l’interview de Booba par l’Abcdr, cliquez ici. Et est ce que quelqu’un confime le commentaire disant que Fabe est devenu imam?

Read Full Post »

Côté pile: l’Abcdr, portail de référence des fans de rap que l’on qualifiera de pointu, d’interviews fleuves super intéressantes, de débats enflammés via le forum et d’anecdotes sur les sessions d’enregistrement de morceaux jamais sortis avec des rappeurs obscurs. Prenez Booska-P, mettez une interface sobre et élégante, des gens qui savent parler français autrement qu’en langage SMS et qui idolâtrent le rappeur que vous détestez le plus, et vous aurez un aperçu de l’excellent site qu’est l’Abcdr.

Côté face: Haterz, bande de potes qui balancent leurs dessins et réflexions acerbes sur le rap et la vie en général, bien calés derrière leur écran d’ordinateur. Un crew qui crache tout haut ce que tout le monde pense tout bas sur les forums, parce qu’eux savent dessiner avec une palette graphique et ciseler des punchlines évidentes comme personne. Prenez le Canard Enchaîné, mettez un MC au lieu d’un Ministre et des références qui vous parlent plus que l’AngolaGate, et vous aurez un aperçu du futur de la web-BD hip hop (et du présent aussi d’ailleurs, vu qu’ils doivent être les seuls).

Deux faces d’une même pièce maîtresse, le Top 100 des classiques du Rap Français. 700 votes, 4 mois de travail, 100 morceaux, des dizaines de témoignages et de chroniques, 22 pages, 22 illustrations corrosives et dangereuses pour vos zygomatiques. Je suis fier de vous la Famille.

Read Full Post »

[Dailymotion id=xb2t9c]

[Dailymotion id=xb2tiz]

Ces derniers temps, entre son clip bling bling qui témoigne peut être d’une crise de la quarantaine, sa pub horrible sur le maillot de L’Olympique Lyonnais (un coucou aux Ni Putes Ni Soumises au passage, qui n’ont rien à faire de leur journées) et ses interviews aux réponses alcoolisées, dire que mon estime pour Kool Shen était en chute libre relevait de l’euphémisme. Alors quand Laurent Ruquier a annoncé que le babtou de NTM venait défendre son album « Crise de Conscience » face à Eric Zemmour, celui là même qui a aidé Disiz à s’enterrer vivant, j’ai craint le pire.

Autant l’avouer tout de suite: Kool Shen a été très bon. Il a évité les pièges réthoriques de Zemmour, il a fait de l’humour (la phase sur les sapins brûlés après Noël m’a tué), il a fait le spectacle (avec son défi footballistique) et il a maintenu la discussion sur le terrain du débat d’idées, sans jamais tomber dans l’attaque personnelle. Mais surtout, il est venu préparé. Sobre, fort de son expérience d’artiste qui défend son point de vue depuis 20 ans, conscient du challenge et prêt à entrer dans l’arène, sa maturité dans une main et ses couilles dans l’autre.

Alors je n’aurai jamais cru dire ça un jour, mais la prestation de Shen en interview m’a mis une vraie claque, et j’encourage la jeune génération à en prendre de la graine. En même temps, il y a un signe qui ne trompe pas et qui aurait dû me mettre tout de suite sur la voie: contrairement à Disiz, Kool Shen n’a pas été programmé en dernier, lui. Respect à l’expert de la maison mère.

Read Full Post »

Older Posts »