Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘culte’

Ce clip de Princess Pier est une perle rare, un diamant à l’état brut, un pur chef d’oeuvre musical et visuel. Tous les ingrédients essentiels à une vidéo culte sont réunis: des paroles fabuleuses, une intro qui n’a aucun rapport avec le vrai morceau, de la dentelle, une fausse crise de larmes, un fou teint en blond avec des lunettes de soleil dans un club miteux, de la vulgarité gratuite, une chorégraphie digne d’un spectacle de fin d’année dans une MJC du 23, un fils spirituel de Michael Jackson sous spiritueux, des chaises en bois et un titre (« Waka Waka« ) qui espère secrètement gratter 3 téléchargements illégaux sur un malentendu, en bernant ceux qui pensaient se délecter d’un porno avec Shakira. Un très grand moment, si vous arrivez à survivre plus de 2min45.

Publicités

Read Full Post »

Pour vous c’est un simple bout de daim, pour moi c’est un bout de mon innocence. A l’époque mon père traversait l’Atlantique deux fois par an (j’ai jamais compris pourquoi et je crois que je veux pas savoir) et à chaque fois qu’il revenait c’était Noël en plein été. Le temps béni où je portais un pantalon de culturiste avec des triangles gris imprimés, un T-Shirt Jordan « Rookie Of The Year » et un sac à dos Bulls. J’avais deux rangées de dents comme les requins, une boucle d’oreille Nike du marché et dans le cartable, un Giraya Ninja avec les bras en caoutchouc recouverts de poussière. Je rêvais d’une casquette des Redskins et j’étais encore traumatisé par les Air Tech Challenge jaunes que j’avais eu l’année précédente, dont le coloris improbable semblait rendre fou des gars deux fois plus vieux que moi. En gros, rien ne m’avait préparé à la claque des Jordans VII Bordeaux.

J’ai mis des années à retrouver leur nom, j’avais l’impression d’avoir rêvé, de ne pas avoir mis mon pied dans cette oeuvre d’art multicolore, jusqu’à ce que je retrouve une photo de moi, hoodie / jeans clair / Bordeaux / casquette Bulls. Au top comme René, comme rarement je l’ai été. Comme toutes les paires de cette période, je les ai mises 4 fois par semaine (sauf les jours d’EPS et de basket), pendant un an, le temps que mon gros orteil sculpte une marque indélébile à l’avant, dernière étape avant de trouer complètement le velours gris clair. Au moment de balancer ce bout d’histoire à la poubelle, j’ai découpé la languette que j’ai gardé comme une relique précieuse pendant des années, à côté des systèmes Pump éventrés et des lacelocks des VI volés à Décathlon.

L’année qui a suivi j’ai eu droit aux VIII Aqua, qui m’ont évidemment laissé elles aussi une empreinte indélébile, mais sans comparaison aucune avec les Bordeaux. Alors en avril 2011, si vous n’avez pas de nouvelles de moi pendant plusieurs jours, c’est que je suis blotti en boule avec entre les bras plusieurs paires de ce modèle légendaire qui n’a jamais été réédité en 20 ans. En même temps c’est logique, vu que le Bordeaux se bonifie avec l’âge.

Read Full Post »

Je reviendrai. Mais je sais pas quand.

I’ll be back. But I don’t know when.

Read Full Post »

Leslie Nielsen est mort aujourd’hui. Suivi de peu par Irvin Kershner. A ce rythme, il ne restera plus grand chose de notre enfance dans pas longtemps. Et lorsque nos idoles ne sont pas mortes, on ne peut rien faire d’autre que se moquer de ce qu’elles sont devenues, de leurs liftings mensuels ou de leurs come back désespérés. Car elles ne comprennent pas que contrairement à ce que l’on croit, la VHS a enregistré une bien meilleure image que le Blu-Ray. On râle tout le temps pour rien, on s’attarde sur les différences entre les Jordans rééditées et celles de l’époque, au lieu de profiter de ce bout d’innocence retrouvée. On s’évertue à expliquer à la nouvelle génération que leurs dessins animés ne font pas le poids face à ceux qui nous ont fait vénérer le mercredi, et on s’arrache les cheveux quand on se rend compte qu’ils ne connaissent pas la moitié des films qui ont inspiré leur références. On devient ce cousin gâteux qui a la trentaine et semble déconnecté de la réalité actuelle, qui te met en garde contre les conneries et t’engueule quand tu n’as pas eu la moyenne, les études c’est important, t’auras tout le temps de t’amuser quand tu seras plus vieux. Mais tu auras aussi le temps de voir tes héros mourir l’un après l’autre, enterrés dans un coin de ta mémoire. Ca doit être ça, être adulte.

Read Full Post »

On est d’accord, c’est le genre de truc que tu ne mettras jamais dans la rue parce qu’il est trop gros, et que les gens vont te charrier en pensant que c’est une chaîne en plastique achetée aux Puces de Clicli. Sans se douter qu’il s’agit en fait d’un pendentif représentant la Jordan XI (« Space Jam » pour les intimes) numéroté et limité à 1996 exemplaires pour faire un clin d’oeil à l’année de sortie, et qu’il est aussi possible de l’utiliser en porte clés.

La définition même de l’achat compulsif, et de l’accessoire qui te fait passer pour un dingue auprès de ta famille. Mais j’ai envie de dire que je m’en fous, parce que selon mes propres critères de mec qui voue un véritable culte à Jordan, c’est un objet tout simplement indispensable.

Pour voir plus de photos du pendentif Jordan XI, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

MC Solaar parlait de jouer au Monopoly avec des vrais billets, Sidney Mobell a décidé de faire un truc un peu moins discret en réalisant une version en or du célèbre jeu de société. Histoire de décorer tout ça et d’augmenter encore un peu la valeur de ce cadeau fait au Museum of American Finance (ça s’invente pas), il a également rajouté des diamants et des rubis un peu partout, pour un montant total estimé à 2 millions de dollars.

Ce n’est pas la première réalisation de la sorte pour Mobell, qui a déjà recouvert d’or et de platine des échiquiers et des sets de backgammon (il connaît sûrement la valeur des jeux de société tel que Puissance 4 dans les bars thaïlandais ce coquin). En tout cas, j’attends juste de voir comment il va s’y prendre pour faire des versions uniques d’Hotel, Attrap’ Souris, Hippo Glouton et du Tas de Merde.

Pour voir plus de photos du Monopoly en or, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Depuis que la paire de baskets la plus adulée de tous les temps est disponible aux enchères, tout le monde envisage d’appeler Cofidis, de vendre un bras ou de se marier avec la fille de Tony Musulin pour pouvoir mettre le pied dedans. Estimée à 15 000 dollars, la paire originale d’Air Mag portée par Marty McFly dans Retour vers le Futur 2 il y a plus de 20 ans (merde), est tout simplement légendaire. En partie parce qu’elle se lace toute seule, et qu’à une époque où on se rendait fou avec des lacets tout pourris, c’était le rêve absolu.

Et le fait que Tinker Hatfield (designer mythique des plus belles Jordans) ait demandé une copie de la fiche technique complète des Air Mag pour éventuellement rééditer la paire, n’enlèvera pas la douleur de se dire que quelque part dans le monde, un homme riche va enfin pouvoir s’acheter un bout d’Histoire.

Détail de l’enchère dispo ici

Read Full Post »

Older Posts »