Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘comic book’

L’annonce avait fait l’effet d’une bombe: Todd McFarlane, Jim Lee, Erik Larsen, Rob Liefeld, Marc Silvestri, Whilce Portacio et Jim Valentino ont coupé tout lien avec Marvel et DC, et ont choisi de se poser en alternative aux deux géants en créant leur propre maison d’édition: Image Comics. Avec de nouveaux personnages et univers, une technique soignée (notamment au niveau des couleurs), un support de qualité (vive le papier glacé) et un dynamisme beaucoup plus important que chez Marvel, Image a réussi en un an à imposer sa griffe dans cet univers fermé. La bataille fait rage, et chacun sort des arguments de poids.

(suite…)

Read Full Post »

Il y a des séries qui vous prennent et ne vous lâchent plus jamais. Que l’on ait peur de se crasher sur une île déserte chaque fois qu’on prend l’avion, que l’on guette la mise en ligne hebdomadaire d’une quinzaine de pages scannées et approximativement traduites du japonais ou que l’on associe encore les fusées à un damier rouge et blanc, on a tous notre oeuvre culte, dont on ne se lasse pas et dans laquelle on peut se replonger à l’infini, sûr d’y retrouver un intérêt renouvelé à chaque fois. De temps en temps, on a même la chance de tomber sur une série qui s’ajoute à notre liste de chefs-d’oeuvre, aux côtés des « Man Without Fear » de Frank Miller, « Dragon Ball » d’Akira Toriyama ou encore « Blake & Mortimer » d’Edgard P. Jacobs. Et parce que beaucoup d’entre vous ne connaissent pas encore cette bande-dessinée alors qu’elle est sûrement votre future série préférée, voici 5 raisons de penser que « Scott Pilgrim » est l’une des meilleures BD de tous les temps.

(suite…)

Read Full Post »

Raimi, c’est fini. Tobey aussi. Alors qu’on était tous impatient d’avoir plus d’infos sur Spiderman 4, surtout depuis que John Malkovitch avait annoncé qu’il incarnerait le Vautour, la nouvelle est tombée en début de semaine: Sony annule tout, vire Sam Raimi et Tobey Maguire pour divergences d’opinion, et relance la franchise avec un reboot complet. Dans une ambiance festivement hypocrite, où la langue de bois, les amabilités et la gratitude pour le chemin parcouru ensemble sonnent aussi creux qu’une aiguille.

Si j’ai mis du temps à vous en parler, c’est que j’étais trop occupé à en débattre par mail avec des fanboys qualifiés, à digérer la news et à savoir comment la prendre. Parce que franchement, à part un troisième volet catastrophique, la franchise Spiderman reste la mieux exploitée, et peut être l’adaptation la plus réussie jusqu’à présent (insérez le débat ici). Alors pourquoi changer une équipe qui gagne? Ok, Sam Raimi est à bout de souffle et un coup de fouet injecterait un peu de fraîcheur et relancerait sûrement la série mais en général, on sait ce qu’on perd, jamais ce qu’on gagne. Surtout lorsqu’on voit les noms des potentiels réalisateurs remplaçants (insérez le débat ici), et que l’adaptation cinématographique d’un comic dépend énormément des goûts du réalisateur et du scénariste, et de leur arc préféré (un arc étant une intrigue de fond s’étalant sur plusieurs épisodes). Alors forcément, on se demande si on va avoir droit à une version Ultimate, à un film beaucoup plus proche des origines avec une Gwen Stacy plus exploitée, ou à une adaptation de Spiderman 2099 (non je déconne).

Et je ne parle même pas des acteurs qui pourraient reprendre le rôle de Peter Parker (insérez le débat ici). Si l’on en croit les déclarations officielles de Sony, le film devrait mettre en avant un Spidey lycéen, donc relativement jeune, et les noms de Robert Pattinson (Twilight), Daniel Radcliffe (Harry Potter) ou encore Zac Efron (High School Musical) ont logiquement commencé à être évoqués. De quoi donner la nausée. Et donner au passage une occasion de se défouler à tous ceux qui s’identifient à Parker, et qui rêveraient d’avoir son courage, son humour et son assurance alors qu’ils n’ont que la timidité maladive et la maladresse légendaire de leur idole, tapis derrière leur écran et balançant des répliques stériles via une toile d’un autre genre.

Alors en attendant d’être fixés et de commencer à angoisser ou pas, on peut se consoler en se disant que Stan Lee en personne approuve cette remise à plat et apporte son soutien inconditionnel à la prochaine équipe en charge de combler les attentes complexes des spectateurs du monde entier. En même temps, du moment qu’il a son cameo (apparition éclair pendant le film) et son chèque en tant que créateur du personnage, je crois qu’il s’en fout un peu de savoir qui va adapter quelle période de la vie du monte-en-l’air. Et c’est peut être lui qui a raison dans le fond.

Mais qu’est ce que je raconte? Faites un film qui défonce bordel, et faites pas chier avec vos continuités inutiles!

Read Full Post »

Il paraît qu’en amour, 3 c’est mieux que 2. Ben quand j’ai regardé X-Men 3: L’affrontement final sur TF1 hier soir, j’ai plutôt eu la sensation de m’être fait sauvagement violer à vrai dire, et qui plus est une seconde fois, la première ayant eu lieu dans un obscur cinéma du nord de Paris. En même temps, fallait s’y attendre: 3 est le chiffre maudit des films de super-héros.

Vous voulez des exemples? Ok. Spiderman 3: le Super Bouffon (fils du Bouffon Vert) ne rime à rien, Venom n’a pas le charisme espéré, l’Homme Sable pourtant techniquement impressionant est aussi lisse qu’une plage de Miami, et le scénario n’est qu’un prétexte à une débauche d’effets spéciaux lors de l’affrontement final improbable. Batman 3: après les deux chefs d’oeuvre de Tim Burton, Batman Forever débarque comme un poil pubien sur la soupe, avec son Double-Face maquillé comme une prostituée du Bois de Boulogne, son Riddler sosie de Desireless et son Batman que personne ne reconnaît malgré son bec de lièvre. Sans parler d’un scénario abominable qui tente de se rapprocher de la série des années 70 avec Adam West, le second degré involontaire et la tendresse des souvenirs en moins. Encore? X-Men 3: les libertés scénaristiques et la continuité invraisemblable me laissent sans voix. Charles Xavier, Scott Summers et Jean Grey meurent, Erik Lehnsherr et Raven Darkhölme perdent leurs pouvoirs, Hank McCoy est Ministre et membre de l’ONU, Caïn Marko n’est pas le demi-frère de Xavier. Et pourquoi pas Rémy LeBeau ventriloque, Nathaniel Essex cousin d’Elisabeth Braddock et James Howlett avec des ailes. On croit rêver.

Mais à bien y réfléchir, c’est sûrement une fatalité, un peu comme un album musical. Pour le premier, on vient de nulle part, personne ne nous attend à part les fans purs et durs qui cracheront quoiqu’il arrive sur le long métrage, parce la couleur des Sentinelles ne correspond pas ou que le Hulk d’Ultimates n’a pas les cheveux aussi courts, ou aussi longs, enfin bref. Il n’y a pas de pression, juste une envie de balancer sur grand écran les petites cases qui nous ont fait fantasmer pendant notre jeunesse, le besoin de réunir des amoureux d’histoires héroïques autour d’un divertissement efficace. Pour le deuxième, c’est autre chose, le premier a marché, le budget est plus conséquent, les fans ont réussi à rameuter leurs copines (lorsqu’ils en ont) ou leurs potes (lorsqu’ils en ont) qui trouvent que vendeur de BD, c’est pas un taf sérieux et qui ne comprennent pas que Superman et Wolverine, ce sont des univers différents, Marvel et DC, les mutants, tout ça quoi. Généralement, c’est l’état de grâce, le film qui allie fidélité au comic original et grand spectacle accessible, le block buster imparable, l’équilibre parfait. D’où un troisième opus raté, où l’argent fausse définitivement la balance, où les producteurs exigent toujours plus de monstres, d’ennemis, de combats, de Pow! et de Shazzam. Le flop, la fin d’une franchise, jusqu’à la prochaine décennie, où le cycle recommence.

Alors que faut-il espérer du prochain Batman de Christopher Nolan ou de l’hypothétique troisième volet des aventures de Tony Starks? Un Mandarin homme d’affaires voulant détruire le monde grâce à son iPhone? Un Homme Mystère qui piège des gens sur Facebook et lance des rayons lasers avec ses oreilles? Prions pour que je me trompe. Même si au final, j’ai beau me plaindre comme les milliers de fanboys en quête d’une éventuelle info sur quel méchant fera face à Peter Parker lors de son prochain combat, je me fais avoir à chaque fois. Je critique, l’impatience me ronge, je refuse pendant 30 secondes, puis je paie ma place et je souris bêtement dès le générique, l’oeil qui brille et les mains qui s’aggripent aux accoudoirs. Parce que de toute façon c’est pas grave, une mauvaise adaptation de comics, ça donne toujours matière à écrire et 10 ans à attendre une nouvelle version, c’est pas si long lorsqu’on aime inconditionnellement.

Read Full Post »

[Dailymotion id=xbixzj]

Rien à foutre de la neige, le vrai cadeau de Noël avant l’heure, c’est le trailer officiel d’Iron Man 2. Des armures plus classes que jamais, un swag sans limite, un War Machine qui va nous faire saigner des yeux: personnellement, je crois qu’il ne m’en faudra pas plus pour sourire bêtement pendant 2h et arracher les accoudoirs de mon fauteuil de cinéma le 7 mai prochain.

Read Full Post »

xmen jim lee poster

Le site A.V Club propose un excellent article sur les 21 dessinateurs qui ont marqué le monde du comics de leur empreinte, qu’elle soit positive ou négative d’ailleurs. On retrouve donc pêle-mêle des artistes comme Steve Dikto et Jack Kirby (pères du comics avec Stan Lee), Todd McFarlane (créateur de Spawn et de la toile spaghetti de Spiderman), Rob Liefeld (l’un des plus critiqué de sa génération, souvenez vous de Youngblood), Will Eisner (qui a donné son nom aux prestigieux Eisner Awards, pas besoin d’en dire plus) ou encore Jim Lee, l’une de mes idoles absolues.

Et vous me comprendrez si comme moi vous avez grandi en lisant Uncanny X-Men et WildC.A.Ts, en fantasmant sur Psylocke et en faisant de la muscu pour ressembler à Colossus. Une exposition est d’ailleurs consacrée à Jim Lee à l’occasion du SDCC (San Diego Comic Con), le 23 juillet prochain. Le genre de galerie où j’ai envie de vendre mes reins et mes poumons pour pouvoir tout acheter.

Vous pouvez cliquez ici pour lire l’article consacrés au 21 artistes les plus influents de l’histoire du comics et d’ailleurs, on aurait aussi pu élargir et rajouter J.Scott Campbell, JR JR, Frank Miller, John Romita… Et vous, quels sont vos dessinateurs préférés?

Read Full Post »

meanwhile-at-the-hall-of-justice-comic-exhibition-01

Présentée en marge du prochain Comic Con de San Diego (convention culte qui réunit les plus grands noms du comics du 23 au 26 juillet aux USA), l’exposition Meanwhile… At the Hall of Justice (littéralement « Pendant ce temps… dans le Hall of Justice », clin d’oeil à la formulation type employée dans les comics) propose à 50 artistes de donner leur vision de leurs super héros favoris.

Ce sont donc des poids lourds comme Bwana Spoons, Ken Garduno, PJ Fidler, Aaron Jasinski, N8 Van Dyke, Tom Haubs, Scott Altmann, Jeral Tidwell, Joshua Ellingson, Nathan Fox, Le Merde, Tiffany Liu, The Little Friends of Printmaking, Kozy n Dan, Angry Woebots ou encore David Finch qui interprètent librement les univers Marvel et DC en livrant des oeuvres drôles, trash ou graphiques, exposées tout le weekend à la galerie Subtext. Vivement un vrai Comic Con en France, qui soit plus sérieux que les deux stands maigres présentés lors de Japan Expo.

Et si vous voulez voir plus d’oeuvres de l’expo « Meanwhile… At the Hall of Justice », cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

iron man 2 large

iron man 2

Bon, je crois que c’est le moment où on se recueille tous en silence en espérant que l’attente ne sera pas trop longue avant la sortie d’Iron Man 2 (dont le tournage vient tout juste de commencer), en priant pour que Don Cheadle ne soit pas ridicule dans l’armure de War Machine, que Samuel L. Jackson éclabousse Nick Fury de son charisme et que Scarlett Johansson soit aussi impressionnante en Veuve Noire que ce que prétend le réalisateur Jon Favreau sur son Twitter. 2010 n’a jamais paru aussi lointain.

Read Full Post »

Loin de moi l’idée d’idolâtrer aveuglément les cainris, mais force est de reconnaître qu’ils ont des années d’avance sur nous dans énormément de domaines (et pas uniquement parce qu’ils arrivent à pirater l’ordinateur de Rihanna). Vous ne me croyez pas? Alors voici 5 raisons qui vous prouvent que les cainris sont vraiment trop forts.

5. Parce que pour promouvoir son café crème chantilly chocolat ambiance Starbucks, McDonald’s lance une campagne de pub à 100 millions de dollars et a décidé pour l’occasion de faire enregistrer un son inédit à Dwele, et de réaliser un spot soulful qui donne envie de se poser dans un canapé moelleux et de siroter le breuvage en question. Même si je ne bois pas de café à la base.

sms iphone

4. Parce que lorsque je reçois ma facture SFR et que je me rends compte que j’envoie 1500 textos par mois, je me dis que je pèse dans le SMS Game alors que Crystal Wisky, californienne boutonneuse, en a envoyé 303 398 en un mois avec son iPhone (soit 7 textos par minute). lol. lmfao. oh wooord? naaah. BRB. :-). Déjà cinq en 47 secondes, plus que deux.

beyonce solange puro 080509

beyonce solange 090509

3. Parce qu’après avoir vu le concert de Beyoncé à Bercy (en particulier le passage filmé au camescope où Obama chante Single Ladies en bougeant la main comme Bee, et celui où la chanteuse laisse couler une larme sur Scared of Lonely -la puissance de l’interprétation), on ne peut que s’incliner face à l’énorme machine de guerre musicale. Et quand Beyoncé monte sur scène pendant le concert de sa soeur Solange à Berlin pour faire ses backs, on ne peut que se sentir roulé. Parce que Solange était toute seule sur scène à Paris ce weekend.

em

2. Parce que les cainris ne blaguent pas question marketing. Et même si je ne vois pas du tout le rapport entre le Punisher et Eminem, je trouve que réaliser un web comics mettant en scène les deux blancs hyper trash est une idée de ouf. Parce qu’en France, on ne verra jamais Rohff dans un épisode de Titeuf, ou IAM dans une BD de super héros. Ah non merde, c’est vrai que à ils ont osé. Sic.

diddy jigga kobe

1. Et enfin parce que si vous vous demandez où est ce que l’immobilier est le plus cher au monde, la réponse est simple: au bord des terrains de basket américain, où on peut souvent voir plus de 2 milliards de dollars concentrés au mètre carré.

Read Full Post »

night-owl

Ils s’appellent Citizen Prime, Black Owl, Mr Invisible, Green Scorpion, Terrifica, Ghost ou Silver Dragon, et défendent la justice à la nuit tombée, quand le crime se déverse dans les ruelles aux lumières blafardes. Et quand le matin nettoie les atrocités de la nuit, ils redeviennent courtier en assurance, ouvrier, homme d’affaires ou webmaster. On les appelle les Reals, et leur nombre ne cesse de croître, au point d’avoir établi un Registre Mondial des Super Héros. Sauf que contrairement aux super héros de comics, les Reals sont des personnes réelles, comme vous et moi (enfin, surtout comme moi je pense).

(suite…)

Read Full Post »

« Newer Posts