Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘cinéaste’

Ou l’histoire improbable d’une meuf soulée de faire de la promo tard le soir et qui pense se faire un jeune rappeur débile en direct sur un plateau télé, devant des intervenants tellement passifs qu’ils semblent recevoir chaque question comme une grosse baffe dans leurs dents. Ce n’est pas dans mes habitudes de défendre le rap à tout prix, de m’insurger lorsqu’une connerie est balancée dans les médias classiques ou de me sentir le fier représentant d’une culture. Parce que je suis juste un gars qui a grandi avec le hip hop, mouvement qui fait partie de ma vie et teinte mon quotidien depuis l’époque des téléphones à cadran, et que je ne ressens pas le besoin de le revendiquer à tout va, comme pour prouver mon acceptation par un clan quelconque. Pourtant, je suis obligé de revenir sur la discussion houleuse qui s’est tenue entre Akhenaton et Coline Serreau lors des Mots de Minuit d’hier soir.

Pas pour insulter bêtement Mme Serreau, brillante cinéaste dont la carrière ferait rêver bon nombre d’étudiants en cinéma égarés. Ni pour tenter de lui faire entendre raison, elle qui a « fait rentrer le rap à l’Opéra Bastille avec de grands danseurs (inconnus au passage) qui tournent sur la tête ». Ni pour lui expliquer que les fameux rappeurs intelligents dont elle parle, ceux qui font rimer des phases réfléchies et véhiculent une image moins débile du rap, ont tous écouté et jalousé les couplets d’Akhenaton à un moment donné de leur vie. Ni pour lui prouver qu’Akhenaton ne fait pas partie de ceux qui glorifient les armes, dénigrent la femme, vouent un culte aux Etats-Unis et à la surconsommation, et qu’il s’est toujours fait discret sur sa foi et ses croyances personnelles. Non, simplement pour lui dire d’arrêter, que tout le monde la regarde, qu’elle se couvre de ridicule.

En fait, ses accusations sont tellement éloignées de la réalité que ça en devient gênant, plus qu’énervant. Ce que je vois quand je regarde cette grosse masse capillaire grise s’emporter, c’est une vieille dame aux convictions tranchées et incrustées dans son cerveau par le marteau impitoyable de la vie, et dont l’intention louable est de réveiller une jeunesse endormie par le confort. Et je ressens cette gêne, celle la même qui nous envahit lorsqu’une personne respectable énonce une erreur plus grosse qu’elle, celle même pour laquelle on a inventé l’expression « J’ai honte pour toi ». Toujours est il qu’entre cette intervention ridicule et l’article désespérant sur le rap mis en ligne sur le site du Monde, il faut croire que les clichés ont la peau dure.

Pour voir l’émission « Des Mots de Minuit » avec Akhenaton et Coline Serreau, cliquez ici (longue interview d’AKH au début, puis gros clash à partir de la 29ème minute)

Read Full Post »