Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘chant’

Habituellement, je fais un blocage immédiat dès qu’il s’agit d’une reprise acoustique d’un morceau de rap postée sur YouTube. Sauf qu’en l’occurrence, Karmin m’a mis une véritable gifle, du genre que Drederick Tatum ne renierait pas. Le couplet de Busta Rhymes sur le morceau original de Chris Brown est déjà monstrueux, mais si en plus c’est une petite chanteuse au style burlesque qui le rappe les doigts dans le nez, la seule réaction possible est de s’arracher les cheveux. Et de compter le nombre de jours avant qu’elle soit signée sur une major, et qu’une chaîne de télé lui consacre un reportage qui commence par « Chanteuse talentueuse au chômage, elle décide de poster ses vidéos sur Internet pour les partager avec ses amis: le succès est immédiat, un producteur la remarque et désormais elle est riche et elle a abandonné son pote nul qui jouait du synthé ».

Read Full Post »

Parce que je ne me suis pas arraché les cheveux devant cette vidéo de Beardyman, beatboxer anglais à ne pas confondre avec Birdman ou Birdy Nam Nam, on m’a traité de parisien blasé qui n’aime rien et qui critique tout, tout le temps. Tout ça parce que j’ai expliqué que la performance est ternie par le fait que toutes les pistes ont été enregistrées séparément dans un studio ultra high tech dans les locaux de Dolby, et qu’on ne connait pas le nombre de prises nécessaires ni le niveau de retouche et de mastering.

Alors oui, c’est propre, ça peut impressionner au premier abord et je ne remets pas en question les capacités techniques de Beardyman, mais pour moi ça reste de la triche et je reste persuadé qu’un beatboxer moyen peut arriver au même résultat dans ces conditions. En tout cas, je serais toujours plus impressionné par une performance live avec beat + chant en même temps, et j’imagine que ça fait de moi un mec jaloux qui n’a jamais su faire autre chose que des bruits de prout avec sa bouche, et des poum tchak, poum poum tchak ridicules.

Read Full Post »

*Ceci est un post sponsorisé* Si vous pensez qu’engager Jay-Z et Eminem pour faire la promo d’un jeu video musical était une bonne idée, alors vous n’avez rien compris. Ce que le peuple désire, c’est se briser la voix en hurlant « queee jeee t’aimeuuuh » devant sa télé, c’est porter un perfecto dont les rivets strassés forment un aigle, c’est déchirer son débardeur Ed Hardy pour allumer le feu (oui, le textile de merde utilisé par Audigier est très inflammable). Ce que la foule réclame, c’est U-Sing édition Johnny Hallyday sur Wii.

Pour mieux vous aider à évacuer ce que vous avez en vous de Tennessee, l’édition collector est livrée avec un anus artificiel, mais aussi une hanche en titane, un bébé viet namien et 2 micros, pour interpréter les plus grands tubes du rocker (La musique que j’aime, Marie, Noir c’est noir, Requiem pour un fou, Sang pour sang, Le pénitencier…). Plusieurs modes de jeu sont disponibles (Battle ou Duo, selon votre niveau de complicité avec votre fils), ainsi que 3 niveaux de difficulté (Olympia, Stade de France et Hôpital de Los Angeles). Par contre, le seul accessoire indispensable qui n’est pas livré avec le jeu, c’est l’envie d’avoir envie d’y jouer.

Read Full Post »

Vous pensiez qu’il s’était exilé à Hawaï pour arrêter ses conneries de chant auto-tuné et pour enregistrer un album de rap pur et dur, produit par DJ Premier ou Pete Rock? Bah non, Kanye a décidé de sortir un album de comptines pour enfants plutôt, pour que votre petit frère ou votre fille s’endorme en bougeant la tête au son remixé de « Jesus Walks » ou « Touch The Sky ».

Grâce à « Rockabye Baby! Lullaby Renditions of Kanye West« , les bambins pourront faire le signe ROC, danser comme des robots et mettre des bavoirs Louis Vuitton en toute décontraction. Une idée marrante mais si je peux me permettre, je suis content pour toi Kanye et je vais te laisser finir, mais Pierre Perret a chanté les meilleurs comptines de tous les temps. DE TOUS LES TEMPS.

Dispo ici pour 17 dollars

Read Full Post »

J’avoue, j’ai toujours eu un peu de mal avec l’originalité exacerbée. Du moins lors des premières écoutes. Quand j’étais plus jeune, le rap devait être du rap, le R&B du R&B, idem pour le rock ou l’eurodance (vous avez été jeunes aussi, arrêtez de faire style), et lorsqu’un artiste tentait un mélange un poil décalé, je criais au scandale, au titre inécoutable, à la merde sonore. Puis en grandissant, j’ai appris à apprécier d’autres styles, pour ne pas tourner en rond, comprendre où chacun puise ses inspirations et étayer mon répertoire musical. Bon rassurez vous, je ne vais pas vous sortir les phrases pourries et toutes faites, le métissage des genres, tout ça. On s’en fout en fait, tout ce que je veux dire à travers tout ça, c’est que les rappeurs devraient arrêter de vouloir se mettre au rock.

(suite…)

Read Full Post »

A chaque fois qu’une jeune chanteuse vient me raconter sa vie en me disant qu’elle sait au fond d’elle depuis sa plus tendre enfance qu’elle va réussir dans la musique, qu’elle ne peut pas définir son style parce qu’elle a trop d’influences diverses, qu’elle écrit elle même ses textes parce que c’est plus authentique, et qu’elle a ce que toutes les autres rêvent d’avoir (ne me demandez pas, je sais pas de quoi elle parle), je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’elle est bidon. Ce qui se vérifie dans 98% des cas.

Et même si la qualité ne conditionne pas forcément le succès commercial, quand je regarde les vidéos de Tiffany Eugenio, premièrement je suis amoureux, et ensuite je me dis qu’il y a des milliers d’artistes talentueux qui ne font pas grand chose en dehors du web, malheureusement pour eux. Alors je pense que tu peux remballer ton discours minable, tes influences banales et tes convictions naïves, il y a des gens vraiment doués devant toi dans la file d’attente.

Plus de vidéos de Tiffany Eugenio (dont un monstrueux « Officially Missing You » de Tamia, et un mignon « Sweet Dreams » de Beyoncé) si vous cliquez ici

Read Full Post »

this is it

Autant le dire tout de suite: je suis allé voir This Is It pour ne pas me sentir roulé lorsque tout le monde en parle. Je savais très bien que j’allais voir un film avant tout destiné aux fans, qui sous des airs d’hommage sur grand écran, permettait également de compenser un petit peu les pertes liées à l’annulation de la dernière tournée de Michael Jackson. Donc pas de mystère, je ne vais pas encencer ce que les médias considèrent comme l’évènement cinématographique de la rentrée.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »