Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘break’

Chaque année c’est la même chose. Je sais que l’évènement est tellement long que t’as l’impression qu’il dure toute la vie, que le niveau chute un peu plus au fil du temps, que les filles viennent chasser du danseur par équipe de 5 (toutes avec l’uniforme officiel crête-créoles de la taille d’un cerceau-piercing-chaîne en or-leggings-baskets fluo) et te rendent aveugle au passage, que je vais rentrer chez moi avec les genoux brisés et les tympans percés sans avoir vu les finales qui commencent à 22h, et pourtant j’y retourne. Mais au moins, cette année, j’avais un reflex avec moi, et ça m’a fait passer le temps.

Pour voir quelques photos prises lors de la finale du Juste Debout 2010 à Bercy, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Une vidéo relativement vieille, mais qui fait toujours son petit effet: la compilation « World Best Tricks vol.3« , qui regroupe les acrobaties les plus impressionantes au monde. Gymnastes, B-Boys, adeptes de divers arts martiaux, fan de Parkour ou dingues qui se jettent dans tous les sens, aucune distinction, ici c’est la folie et le côté incroyable de la figure qui priment. Et vu que les images ont quelques années, je vous laisse imaginer le niveau des mecs aujourd’hui, pour ceux qui ne se sont pas brisé la nuque entre temps.

Read Full Post »

A chaque époque son style de film décliné à l’infini, qui reprend toujours les mêmes trames scénaristiques, les mêmes scènes et les mêmes morales. Et en ces années 2000 marquées par le retour en force des films de danse (blame it on Save the Last Dance), c’est au tour de B-Girl, mélange insipide de tout ce qui s’est fait jusqu’à présent, de débarquer directement en DVD (faut pas pousser non plus).

Un danseur qui cartonne dans son quartier mais qui doit fuir loin suite à une bagarre / dispute familiale ayant entrainé une mort / blessure grave, un peu de break, un peu de choré, un peu de battles, un peu d’amour, un peu de rivalité avec un nemesis complètement à l’opposé du héros, une OST facile interprétée par des artistes oubliés dès le lendemain, le tout porté par un personnage principal aussi facilement remplaçable qu’un faux cil de Lady Gaga, et le tour est joué.

Alors après la blonde aux cheveux lisses, la brune aux cheveux lisses, la latina aux cheveux ondulés, le renoi aux tresses plaquées, le renoi à la tête rasée, c’est au tour de la blonde aux tresses plaquées d’avoir droit à son moment de gloire entre deux 6 steps. Et ça franchement, ça donne pas trop envie.

Read Full Post »

nike-sportswear-air-max-current-huarache-hufquake-1

A mon époque, il y avait deux types de danseurs: ceux qui mettaient des survêtements, des baskets trouées et des débardeurs pour être à l’aise pendant leurs passages, et ceux qui pensaient que le style vestimentaire faisait partie intégrante d’un battle et pouvait donner un avantage psychologique dans un cercle.

La seconde catégorie était donc toujours au top, baskets neuves et souvent très rares, jeans, et casquette qui prenait cher dès qu’on enchaînait les freezes au sol. Et pour allier à la fois le style et le confort, il n’y avait pas un milliard de solutions: les Nike Huaraches étaient le modèle tout désigné. Basses pour les phases, hautes pour les footwork (ne me demandez pas pourquoi), les Huaraches étaient souvent en double dans l’armoire de tout B.Boy qui se respecte (une paire pour l’entraînement, une pour les battles).

Alors quand je vois l’infâme fusion hybride réalisée par Nike entre les Huaraches et les Air Max 90, je regrette ce temps béni où les Huaraches montantes noires en provenance de Los Angeles étaient le Saint Graal.

puma-suede-fat-lace-3

Et pour les plus old school, ceux qui faisaient des coupoles au Trocadéro avec NTM en 89 ou qui étaient déjà dépassés lorsque Faire Kiffer les Anges a été diffusé, les Puma Suede restent le symbole absolu du break, revenues sur le devant du lino il y a quelques années lorsque c’était hype de mettre des fat laces sur tout et n’importe quoi.

D’où ce modèle dispo ici, qui rend un hommage grossier aux gros lacets et aux coloris originels des Suede, remplaçant au passage les lacets par un élastique. Et confirmant encore une fois que le break, c’était mieux avant.

Si vous voulez voir plus de photos des Nike Air Max Current Huarache et des Puma Suede « Fat Laces », vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Depuis que le break existe et qu’on essaie de faire des enchaînements Thomas-coupole-vrille coude, on a tous fantasmé sur le potentiel guerrier de la danse. On a tous transpiré lorsqu’on a vu le premier trailer d’Only the Strong avec Marc Dacascos qui à l’époque démocratisait la capoeira, on a tous été choqués de voir Jackie Chan taper des phases sur une table dans Nicky Larson, et on a tous un pote qui a mis un coup de pied dans la tête d’un mec un peu trop au bord du cercle en faisant un freeze lors d’un battle.

Partant de ce postulat de base, et avec une volonté évidente d’abuser pour faire rêver les B.Boys du monde entier, le film thaïlandais Raging Phoenix permet à Jeeja Yanin, actrice adepte du taekwondo, de mélanger arts martiaux, break et acrobaties diverses dans un long métrage au scénario qui a l’air plus que maigre.

Mais au final, on s’en fout un peu, parce que le but reste quand même de voir de jolis mouvements, de déterminer quelle boxe de l’homme ivre est la plus efficace, d’être jaloux des danseurs français qui ont été engagés pour le film et d’admirer les muscles masculins de Roongtawan, championne asiatique de bobybuilding.

Et en tout cas, même si je ne tenterai jamais de ninety pendant une bagarre générale, je suis quand même convaincu que le break peut faire aussi mal que les arts martiaux. La preuve.

Via Seya

Read Full Post »

nike bboy prototype

Encore une nouvelle paire dédiée au B-Boying pour Nike, qui a lamentablement floppé en sortant la Troupe, modèle horrible pensé pour séduire les danseurs du monde entier à la base. A priori, ce prototype porté par un B.Boy mondialement connu mais qui souhaite rester anonyme sûrement pour garder son contrat de sponsoring (en même temps, Nike a pas dû filer des wagons de ces baskets, donc Fail), semble assez cool avec sa base de Trainer et surtout léger, caractéristique primordiale pour les vrais breakers.

Par contre, je me demande quand est ce que les marques vont comprendre que les danseurs préfèrent les modèles classiques pour danser et pas des modèles spécifiques. Ceux qui achetaient les Huaraches basses en double sauront de quoi je parle.

Read Full Post »

freeman-b-boy-1

On savait que Freeman était très énervé contre Akhenaton, mais on ne savait pas que Freeman avait de graves problèmes psychologiques. Dans son dernier clip (je m’excuse auprès de tous les réalisateurs d’utiliser le mot « clip ») intitulé « B.Boy« , la cinquième roue du carosse marseillais a complètement perdu la raison et le sens commun.

Je crois qu’il vaut mieux que je vous laisse apprécier par vous mêmes le stylisme d’une autre planète, les lunettes de Scott Summers du bled déguisé en Afrika Bambaataa, les 35kg en trop qui tentent de craquer les vestes, les invités majestueux, les breakers d’un autre temps (j’avais pas vu de canard et de scorpion depuis au moins 9 ans) le name dropping final invraisemblable, les scratches ignobles ou les paroles d’une naïveté surréaliste (il n’y a que toi qui ne comprend pas pourquoi ton art n’a pas de prix poto).

La liste pourrait continuer indéfiniment et je pourrai parler du fait que les comments sont désactivés sur Daily Motion (pas fou le bougre) et qu’il y avait 0 vues sur YouTube jusqu’il y a peu, mais je vous laisse passer un grand moment musical, comme on n’en espérait plus depuis 1994. Booba avait raison: que le Hip Hop français repose en paix.

Read Full Post »

« Newer Posts