Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘bande dessinee’

Au début j’étais très excité par cette collab Stussy x Marvel et maintenant qu’elle est là, je sais pas quoi en penser. Même si elle est beaucoup plus réussie que n’importe quel modèle réalisé par New Era, j’ai quand même l’impression qu’on s’est pris une grosse disquette pour des T-Shirts simplissimes, qui ont été dessinés en 2min35 montre en main.

Ca ressemble beaucoup à une tentative désespérée de surfer sur l’engouement créé par l’avalanche de produits dérivés qui célèbrent les 75 ans de DC Comics, et au final on va se retrouver à lâcher nos 35 euros comme des cons pour un tee qu’on mettra trois fois cet été. Oui trois fois seulement: uniquement pour se la raconter devant les autres fanboys lors des projections de Thor, Captain America et X-Men: First Class.

Pour voir plus de photos de la collection Stussy x Marvel Comics, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Dans la série collab complètement ratée, je voudrais les baskets Converse et DC Comics. On a beau être des fanboys complètement hystériques, transpirer dès qu’une nouveauté quelconque implique des super héros et se ruiner chaque fois qu’on va chez Album ou Arkham, on est pas complètement débile non plus. Donc n’essayez pas de nous vendre des dessins dégueulasses de Superman, Batman et Green Lantern sur une paire de Chuck Taylor montantes, par pitié. Ou pas très cher alors, on sait jamais, dans un instant d’inconscience totale qu’on regrette la seconde d’après.

Pour voir plus de photos des Converse x DC Comics, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Alors que la douleur s’était un peu calmée et que je pensais moins aux innombrables jours (27 en fait) me séparant de la sortie de l’ultime volume et du film Scott Pilgrim, tout s’effondre avec la mise en ligne de ce générateur d’avatar. Pas de bonhomme bleu extraterrestre ici, mais la possibilité de se créer un personnage tout droit sorti du comics / manga de Bryan Lee O’Malley, et de se dire que les cainris sont vraiment trop forts en terme de marketing.

Un site en flash simpliste mais bien foutu, 3 coupes de cheveux et 5 accessoires à utiliser, et on se retrouve à faire une galerie complète de personnages qui ressemblent à rien pendant des heures. On est vraiment con quand on est un fan inconditionnel.

Pour vous créer votre propre version Scott Pilgrimisée , cliquez ici

Read Full Post »

Et pour rester dans le ton, j’avoue que je suis vraiment jaloux. J’ai l’impression d’être le seul connard à encore se trimballer un thème gratuit tout pété de WordPress, de rester celui pour qui la refonte est un concept encore abstrait et inaccessible. Mais bon, comme les Haterz sont bons dans leur délire et qu’ils ont vraiment bien taffé sur le site, je mets ma jalousie de côté et je leur rends hommage toute cette semaine avec un header customisé aux couleurs de leur équipe.

Et si vous pensez que je suis super philanthrope, et que cette association est surprenante étant donné que j’ai refusé 95% des propositions qu’on m’a faites jusqu’à présent, attendez de voir le toy ultra collector Yellow Kid qu’est en train de réaliser Le Truk, dessinateur du crew. J’en ai la larme à l’oeil.

Pour accéder au nouveau site Haterz, cliquez ici (et il paraît même qu’il y a des pages cachées sur le site, mais je dis ça je dis rien)

Read Full Post »

Ca fait pitié je l’admets mais bon, on fait comme on peut: le sixième et dernier volet de la BD n’est pas prêt d’arriver entre nos mains, et la sortie du film direct to DVD a été décalée à octobre en France (bon ok, en tant que pirates il faudra patienter jusqu’en aout, mais c’est déjà trop loin).

Alors forcément, vu que c’est le désert actuellement pour les fans de Scott Pilgrim, quand on tombe sur des peluches à l’effigie de Scott et Ramona, c’est l’hystérie collective option open bar de « kromeugnon ». Heureusement qu’il nous reste le nouveau trailer à regarder en boucle comme des junkies en manque pour étancher notre soif d’histoires d’amour et de combats épiques.

Et au passage, je me dis que les gens qui ne connaissent pas la série doivent être complètement égarés devant cette bande annonce plus qu’improbable. Si c’est le cas, rattrapez donc votre retard en cliquant ici, histoire de connaître les 5 raisons qui font de Scott Pilgrim l’une des meilleures BD de tous les temps.

Read Full Post »

Il y a eu le livret de l’album « ATLiens » d’Outkast, les BD « L’Ecole du Micro d’Argent » d’IAM ou « Ghetto Poursuite » de Rim-K, il y a maintenant le comic book « Fame: Lady Gaga« . Censée retracer le parcours de Gaga jusqu’aux sommets de la gloire (et non les aventures d’un groupe de danseurs dans une école), la bande dessinée sera dispo fin mai et fera suite à la mini série vendue exclusivement dans les shops Marc Jacobs (les cainris sont vraiment trop forts en marketing).

Edité par Blue Water, ce comic est scénarisé (si on peut employer ce terme) par Dan Rafter et illustré par Kristoffer Smith, deux sombres inconnus. En tout cas, entre le character design qui ressemble à du Humberto Ramos raté (qu’est ce que c’est que ces muscles abusés et ces bras de Popeye?), les allusions sexuelles subliminales et les placements de produits scandaleux, je vous parie ce que vous voulez qu’on va se retrouver en présence d’une bonne merde. Sauf si Gaga se transforme subitement en super héros qui tire des lasers avec son entrejambe mystérieux.

Pour voir les couvertures des premiers numéros et une preview du comic book « Fame: Lady Gaga« , vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

J’ai jamais été autant au cinéma que ces deux dernières semaines. Bon en même temps, à 9 euros la place, j’ai bien freiné ma consommation mais avec Kick-Ass et Iron Man 2 qui sortent à quelques jours d’intervalle seulement, et après une période de disette en matière de super héros sur grand écran, je me suis dit que ça valait le coup de ne pas manger au jap’ ce weekend et d’investir 18 euros pour passer 4h dans une salle obscure avec un peu de costume et d’héroïsme.

Je ne vais pas spoiler les films en racontant en détail l’intrigue, ni me lancer dans une critique détaillée et prétentieuse de chacun des films, parce qu’au final ma pensée peut se résumer en une seule phrase: j’ai grave kiffé bordel de merde. Pour des raisons forcément très différentes, mais surtout parce que les deux films sont complémentaires, d’autant plus si on les voit à la suite. Parce que je me suis senti proche de Dave mais que j’aimerais plutôt être Tony en grandissant, qu’un simple costume et des Timberland peuvent parfois donner la même confiance en soi qu’une armure high tech (et je ne suis pas le seul à le penser il faut croire), qu’un héros digne de ce nom a toujours des potes pas loin pour le soutenir, et que la quête de popularité sur YouTube est toujours omniprésente, qu’importe la continuité retenue. Mais plus que ces complémentarités scénaristiques évidentes, c’est l’évolution apportée par ces deux films à un genre qui commence à tourner en rond qui les rend indispensables.

Et bien que pour moi Iron Man 2 soit plus un prétexte pour installer l’univers Marvel et rendre cohérent l’ensemble des films avant les Vengeurs en 2012, il apporte au même titre que Kick-Ass un peu de fraîcheur, subtilement injectée pour ne pas effrayer le public et les producteurs. Parce qu’avec Spider-Man et surtout Dark Knight, et à cause de cet héritage indispensable à l’époque mais pesant aujourd’hui qu’on traîne depuis Moore et Miller, les studios se sont dit qu’il fallait à tout prix des héros sombres et torturés à qui il n’arrive que des couilles, pour faire des long métrages unanimement appréciés.

Avec Kick-Ass et Iron Man, on revient petit à petit à des héros qui gagnent sans forcément tout perdre, à qui il arrive des merdes mais qu’ils balayent d’un coup de main plus ou moins assuré et efficace. Comme des vrais super héros qui nous donnent envie d’être comme eux, plutôt que des justiciers qui sont déjà comme nous.

Read Full Post »

Older Posts »