Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘2’

Je crois que c’est l’un des seuls trucs qui me feraient acheter un iPad 2 (sans parler du cas où je gagne au Loto bien sûr). Même si je reste persuadé que le jeu Red Bull BC one est loin d’être à la hauteur de mes attentes de B.Boy retraité. En tout cas, la possibilité d’avoir la technique de Hong10, le style de Ronnie et le T-Shirt LSA de Lilou donne envie de lâcher ses euros pour pouvoir taper en rythme sur son écran comme un fou, et de hurler « ooooooooooooh » à chaque footwork réussi et à chaque freeze calé sur la caisse claire. Je pense que je vais torturer mon pote et lui voler son iPod une fois le jeu téléchargé en fait, ça sera plus simple et plus économique. Et je vois déjà des petits malins qui vont dire que ce sera plus hip hop aussi. Nul.

Read Full Post »

Depuis que la paire de baskets la plus adulée de tous les temps est disponible aux enchères, tout le monde envisage d’appeler Cofidis, de vendre un bras ou de se marier avec la fille de Tony Musulin pour pouvoir mettre le pied dedans. Estimée à 15 000 dollars, la paire originale d’Air Mag portée par Marty McFly dans Retour vers le Futur 2 il y a plus de 20 ans (merde), est tout simplement légendaire. En partie parce qu’elle se lace toute seule, et qu’à une époque où on se rendait fou avec des lacets tout pourris, c’était le rêve absolu.

Et le fait que Tinker Hatfield (designer mythique des plus belles Jordans) ait demandé une copie de la fiche technique complète des Air Mag pour éventuellement rééditer la paire, n’enlèvera pas la douleur de se dire que quelque part dans le monde, un homme riche va enfin pouvoir s’acheter un bout d’Histoire.

Détail de l’enchère dispo ici

Read Full Post »

On va pas se mentir: la Jordan II est de loin la paire la moins appréciée des fans et donc la seule à rester des semaines entières dans les présentoirs des shops, sûrement parce qu’elle est pas très belle et qu’elle est beaucoup moins travaillée que les autres. Toujours est il qu’elle reste indispensable pour les jordanheads, et que j’étais bien emmerdé entre mon envie d’étoffer ma collection personnelle et mon dégoût profond pour ce modèle que seul Eminem semble adorer (et vous avez qu’à regarder la dégaine du Slim Shady, tout est dit).

Mais grâce au modèle Black & White prévu pour la fin du mois d’octobre, ce débat est de l’histoire ancienne, on peut enfin acheter une paire de II sans avoir l’impression de jeter de l’argent en l’air. Bon, on dirait encore qu’il y a une semelle compensée et on ne comprend pas trop ce que la peau de serpent vient faire au milieu de tout ça, mais le modèle est sobre et portable, et c’est déjà pas mal pour une paire qui n’a pas été dessinée par Tinker Hatfield.

Read Full Post »

Et c’est tant mieux parce que ça permet de se brûler les yeux devant son écran jusqu’à 3h du mat’ en nettoyant les rues de Shangaï avec Salem et Rios dans Army of Two 2: The 40th Day. Le seul problème, c’est que je passe ma journée à penser à l’amélioration que je vais appliquer à mes armes dorées et à ce qui se serait passé si j’avais tué le tigre blanc au lieu de le laisser s’enfuir.

Enfin bref, tout ça pour dire qu’après Mario et en attendant de déballer Lost Planet 2 ou Kane & Lynch 2, j’ai trouvé un autre jeu pour assouvir mes pulsions de squatteur, ce qui explique en partie pourquoi je poste moins en ce moment. Ok, c’est une excuse bidon et inutile, mais j’ai bien le droit d’essayer après tout. Et puis de toute façon vous ne pouvez pas dire grand chose, vu qu’on ne négocie pas avec les terroristes.

Read Full Post »

242 étoiles, 40h de jeu, des centaines de champignons verts cramés, un message de félicitations de la part des développeurs, un titre de Virtuose Intergalactique de la plate-forme. Certainement le Mario le plus difficile auquel j’ai joué malgré la maniabilité ultra précise et instinctive, du genre à te retenir en otage devant ton écran jusqu’à avoir les yeux brûlés par les pixels du nez de Yoshi et à te faire sangloter de joie une fois cet enfoiré de dernier Frère Boomerang terrassé. Et pourtant, je suis ce qu’on appelle communément un squatteur, un soudeur, un acharné, enfin vous voyez le truc, le genre à ne m’arrêter qu’une fois les boutons de la manette cassés à force de les enfoncer comme un forcené.

Ca doit dater de l’époque où j’avais droit à un nouveau jeu tous les 6 mois si j’étais gentil, alors j’essorais chaque niveau jusqu’à tout connaître par coeur, inlassablement, avec toujours le même intérêt (oui, on est fou quand on est petit). 96 – une étoile à Mario World, les bocaux, la cape et la canne de Byrna à Zelda III, 1000G à LEGO Batman, les quarts de coeur, les mondes cachés, les raccourcis à Mario Kart, les persos à débloquer dans Street Fighter, les oeufs à Resident Evil… La satisfaction d’avoir fini un jeu à 100% est un moteur qui ne cale jamais, et te permet de finir God of War PSP en une seule nuit blanche (oui, on continue d’être fou quand on est plus vieux). Et inexorablement, au plus la difficulté est élevée, au plus tu t’entêtes, et au plus la fierté finale est grande.

Le pire, c’est que ça devient limite une corvée à force, comme des devoirs à terminer, impossible de passer à autre chose avec le goût d’inachevé, une bonne sauvegarde est une sauvegarde pleine. Tant de jeux à finir, de DVDs à regarder, de livres à lire, de sites à parcourir et si peu de temps, je vais finir par militer pour la journée de 35h. Encore plus s’ils continuent de sortir des jeux que tu ne lâches pas même une fois terminé dans tous les sens, et que je préfère encore garder sous plastique de peur d’être absorbé dans un gouffre sans fond. Ils ont raison quand ils disent que GTA ou Halo sont une drogue, mais ils se trompent sur un point: les gens qui jouent beaucoup aux jeux vidéos ne deviennent pas violents une fois leur console éteinte. Ils sont trop fatigués pour ça.

Read Full Post »

The truth is, I am Iron Man.

(Cliquez sur l’image pour kiffer)

Read Full Post »

Dans la série « putain de merde pourquoi je suis pas au Comic-Con je l’aurais acheté direct », aujourd’hui, je voudrais le Mighty Mugg Iron Man 2, dans la version exclusive uniquement vendue au SDCC. Pour rappel, les Mighty Muggs sont des figurines ultra stylées réalisées en matériaux recyclables, et qui doivent être recouverte de nicotine vu qu’il est impossible d’arrêter d’en acheter une fois qu’on a commencé.

En dehors du fait qu’elle fait passer le Be@rbrick Iron Man pour un cadeau de la Fête des pères réalisé par un enfant en 2ème année de maternelle qui ne comprend rien à la pâte à sel, la version exclusive SDCC du Mighty Mugg a l’avantage de posséder une visière rabattable, détail qui n’est pas présent sur la version classique Toys’R’Us, et qui fait bien sûr toute la différence (en plus de la boîte dorée).

Encore une figurine qui va hanter mes nuits tant qu’elle n’aura pas rejoint mon étagère. En attendant la prochaine vague de figurines, dans laquelle on retrouvera Deadpool, Spider-Man avec un masque amovible et le Green Goblin. Impossible de résister je vous dis.

Read Full Post »

Older Posts »