Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Marketing’ Category

Impossible que vous soyez passés à côté, vu que tout le monde est en sang sur cette vidéo de Keenan Cahill en studio avec David Guetta. Pour ceux qui ne connaissent ce phénomène d’Internet (oui il y en a), Keenan est un gamin beaucoup plus vieux qu’il n’en a l’air, une sorte de Benjamin Button hyperactif qui se filme dans sa chambre pendant qu’il fait du playback. Contrairement à ce que laisse penser mon pitch ses vidéos sont très marrantes, je vous assure. Enfin, étaient marrantes.

Il y a quelques mois, Keenan est devenu notre idole en invitant 50 Cent dans sa chambre (c’est pas ce que vous pensez bande de coquins, d’autant plus que le pénis de 50 doit faire la taille du bras de K.) pour un featuring faussement improvisé. Classique instantané, hystérie collective, arrachage de cheveux, cainrisme pur descendu sur Terre, Keenan était au max comme Montana. Et comme on ne reste jamais très longtemps au sommet, il aura fallu que David Guetta ait la fausse bonne idée de venir se mêler de tout ça pour qu’on se dise que Keenan, c’était mieux avant.

Que c’était franchement mieux quand il était encore dans sa chambre mal rangée au lieu d’être dans un studio à 100 000 dollars la journée, quand il ne faisait pas d’intro avant de chanter, quand il se filmait avec une webcam et pas un reflex, quand sa page perso n’était pas recouverte de bannières pub et quand il n’était pas devenu aussi ringard qu’un flashmob ou un lipdub. D’ailleurs, ça ne m’étonnerait pas qu’il se fasse récupérer par l’UMP pour une vidéo lors de la campagne électorale de 2012.

Read Full Post »

Et le jour où un petit se tirera une balle dans la tête après s’être amusé avec une véritable arme devant nous sans qu’on s’en rende compte (ambiance Pierre et le Loup), on sera surpris qu’un simple sorbet puisse exploser la moitié d’un crâne. En attendant de mettre des distributeurs de Mister Freeze en forme de grosse bite dans les écoles primaires.

Pour voir plus de photos des sorbets revolver, vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ces 20 ans passés dans l’industrie musicale l’ont rendu un peu égoïste. Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, RZA a un temps été la figure emblématique du Wu Tang, avant de s’embrouiller pour on ne sait quelle raison (l’argent) avec le reste du crew, crew qui s’enfonce d’ailleurs chaque jour un peu plus dans les abîmes de la mémoire collective.

Avec cet anniversaire, RZA cultive malgré lui cette image du quadragénaire qui fait une crise, et se paie tout ce qu’il n’a pas pu avoir quand il était gamin ou lorsqu’il fallait prendre en compte l’avis de ses potes. Quitte à avoir l’air ridicule et à ne pas se rendre compte que son image atypique a plus que mal vieilli. Des sérigraphies à son effigie (vendues entre 50 et 150 dollars et baptisées « Razor Sharp », « Wisdom » et « Wings ») et un film de kung-fu en direct-to-DVD: on pouvait espérer mieux pour célébrer deux décennies à faire bouger des têtes avec des violons désaccordés et des ambiances obscures.

Dire qu’à une époque on aurait donné notre mère pour avoir un poster de RZA avec un nunchaku dans notre chambre, et qu’on aurait convulsé à l’idée de le voir se battre dans « Wu-Tang vs The Golden Phoenix », une série B mélangeant maladroitement Tarantino et « Histoire de Fantômes Chinois ». Je crois que les idoles, c’est comme le premier flirt d’été en colonie: il vaut mieux conserver un souvenir flou et sincèrement épris, et ne surtout pas chercher à les revoir une fois adulte.

Pour voir les sérigraphies RZA en édition limitée (dispo ici), vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Plus besoin de se prendre la tête longtemps désormais: il suffit de prendre un Reflex avec de bons objectifs, une anecdote nostalgique racontée sur le perron d’une maison et des notes lourdes sur un vieux piano pour obtenir un résultat sobre et ultra efficace. Pas de super production type « Write the Future » ici, juste un bout de vie à peine mis en scène. Il paraît que Less is more, et cette pub Converse x KiD CuDi pour la campagne « Three artists. One song » en est une preuve de plus. Les cainris sont trop forts.

Read Full Post »

Alors que la douleur s’était un peu calmée et que je pensais moins aux innombrables jours (27 en fait) me séparant de la sortie de l’ultime volume et du film Scott Pilgrim, tout s’effondre avec la mise en ligne de ce générateur d’avatar. Pas de bonhomme bleu extraterrestre ici, mais la possibilité de se créer un personnage tout droit sorti du comics / manga de Bryan Lee O’Malley, et de se dire que les cainris sont vraiment trop forts en terme de marketing.

Un site en flash simpliste mais bien foutu, 3 coupes de cheveux et 5 accessoires à utiliser, et on se retrouve à faire une galerie complète de personnages qui ressemblent à rien pendant des heures. On est vraiment con quand on est un fan inconditionnel.

Pour vous créer votre propre version Scott Pilgrimisée , cliquez ici

Read Full Post »

Il y a eu le livret de l’album « ATLiens » d’Outkast, les BD « L’Ecole du Micro d’Argent » d’IAM ou « Ghetto Poursuite » de Rim-K, il y a maintenant le comic book « Fame: Lady Gaga« . Censée retracer le parcours de Gaga jusqu’aux sommets de la gloire (et non les aventures d’un groupe de danseurs dans une école), la bande dessinée sera dispo fin mai et fera suite à la mini série vendue exclusivement dans les shops Marc Jacobs (les cainris sont vraiment trop forts en marketing).

Edité par Blue Water, ce comic est scénarisé (si on peut employer ce terme) par Dan Rafter et illustré par Kristoffer Smith, deux sombres inconnus. En tout cas, entre le character design qui ressemble à du Humberto Ramos raté (qu’est ce que c’est que ces muscles abusés et ces bras de Popeye?), les allusions sexuelles subliminales et les placements de produits scandaleux, je vous parie ce que vous voulez qu’on va se retrouver en présence d’une bonne merde. Sauf si Gaga se transforme subitement en super héros qui tire des lasers avec son entrejambe mystérieux.

Pour voir les couvertures des premiers numéros et une preview du comic book « Fame: Lady Gaga« , vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »