Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Les cainris sont trop forts’ Category

Dessinateur chez Pixar, Josh Cooley s’amuse depuis 2 ans à dessiner des scènes de films cultes et interdits au moins de 16 ans (Rated-R aux USA, d’où le jeu de mot dans le titre) sous forme d’illustrations pour enfants.

Intégré au projet Lil Inappropriate Golden Books qui rend hommage aux chefs d’oeuvre cinématographiques tels que Terminator, Le Parrain ou 7even, le livre Movies R Fun, disponible en novembre prochain, est un mélange du storyboard de Là-Haut et de la page Films cultes des 80’s / 90’s sur Wikipédia.

Une manière faussement naïve mais véritablement poétique de traduire ses souvenirs d’enfance.

Via

Pour voir tous les dessins de Josh Cooley pour la série Movies R Fun et essayer de retrouver tous les films illustrés, cliquez pour (suite…)

Read Full Post »

Vous n’avez pas pu échapper à ces photos plus qu’impressionnantes de 50 Cent, qui a décidé de fondre au soleil pour les besoins d’un film dans lequel il interprète un joueur de Foot US atteint du cancer. Il s’est peut être dit que passer de 97 à 72kg et se détruire le corps pour un rôle, ça allait lui ouvrir en grand les portes d’Hollywood et forger sa légende à tout jamais, ambiance De Niro dans Raging Bull. Sauf que ce que Curtis Jackson semble ignorer, c’est que bousiller son organisme ne te donne pas des cours d’art dramatique et ne fait pas de toi un acteur exceptionnel, mais juste un gars qui veut trop en faire. Sans parler du fait que ça fait ressortir son crâne vraiment disproportionné, digne d’une ampoule basse consommation fusionnée avec une orange sur une allumette. Mais 50 n’étant pas quelqu’un de stupide (en atteste son livre « 50th Law »), il y a forcément quelque chose de plus plausible derrière cette métamorphose. Et comme il ne peut pas avoir fait ça que pour un navet en puissance, voici les 5 véritables explications à la perte de poids phénoménale de 50 Cent.

(suite…)

Read Full Post »

Ces derniers temps, le street artist le plus mystérieux et côté au monde a élu domicile à New York, et recouvre les murs de ses collages reconnaissables entre mille. Et quand je vois le dernier en date, accroché à un mur de Chinatown entre Canal Street et Division Avenue, je me dis qu’il n’y a rien à ajouter, non?

Photo: Highsnobiety

Read Full Post »

Elle vient du Michigan, elle a 24 ans, elle a été élue Miss USA dimanche dernier et contrairement à Malika Ménard, elle est vraiment musulmane. Ce qui a d’ailleurs entraîné une vague d’articles type « truc de ouf, ils ont élu une arabe musulmane Miss USA, Obama a vraiment changé les mentalités ». Sauf que Rima Fakih est libanaise, qu’elle est allée à l’Ecole Catholique St John de NYC (elle célèbre les fêtes catholiques et musulmanes, pourquoi se priver) et qu’elle a plus une tête de porto-ricaine que de kamikaze d’Al Quaida, ce qui a dû induire pas mal de spectateurs en erreur.

Mais ce qu’il faut surtout retenir ce tout ça, outre le concours de pole dance qu’elle a gagné en 2007 et son visage vraiment impressionnant, c’est que Rima, et Miss USA plus généralement, c’est du cainrisme à l’état brut. En France, on a Jean-Pierre Foucault qui demande aux candidates ce qu’elles veulent faire plus tard et si elles aussi rêvent de la couronne depuis qu’elles ont 3 ans, et on subit des Miss qui débitent un texte stupide à se tailler les veines, qu’elles n’ont même pas été capables d’apprendre par coeur et de répéter sans buter sur l’un des 4 mots qu’elles ont à dire. Tandis qu’aux Etats-Unis, on leur demande à partir de quand elles officialisent leur relation sur Facebook ou quelle sonnerie de portable elles ont. Placement de produit, humour, fille naturelle, décontraction: si vous voulez mon avis, nous sommes en présence d’une grande leçon de divertissement. Les cainris sont vraiment trop forts.

Pour voir plus de photos de Rima Fakih, dont les photos du concours de pole dance, vous pouvez cliquer pour  (suite…)

Read Full Post »

Il y a eu le livret de l’album « ATLiens » d’Outkast, les BD « L’Ecole du Micro d’Argent » d’IAM ou « Ghetto Poursuite » de Rim-K, il y a maintenant le comic book « Fame: Lady Gaga« . Censée retracer le parcours de Gaga jusqu’aux sommets de la gloire (et non les aventures d’un groupe de danseurs dans une école), la bande dessinée sera dispo fin mai et fera suite à la mini série vendue exclusivement dans les shops Marc Jacobs (les cainris sont vraiment trop forts en marketing).

Edité par Blue Water, ce comic est scénarisé (si on peut employer ce terme) par Dan Rafter et illustré par Kristoffer Smith, deux sombres inconnus. En tout cas, entre le character design qui ressemble à du Humberto Ramos raté (qu’est ce que c’est que ces muscles abusés et ces bras de Popeye?), les allusions sexuelles subliminales et les placements de produits scandaleux, je vous parie ce que vous voulez qu’on va se retrouver en présence d’une bonne merde. Sauf si Gaga se transforme subitement en super héros qui tire des lasers avec son entrejambe mystérieux.

Pour voir les couvertures des premiers numéros et une preview du comic book « Fame: Lady Gaga« , vous pouvez cliquer pour (suite…)

Read Full Post »

…alors le mythique strip club Scores lui offre des lapdances à vie avec open bar champagne et buffet. Sans parler du LeBron Day, jour de l’année dédié au joueur où toutes les strippeuses porteront son maillot pendant leur danse sensuelle. Je crois que ça s’appelle une proposition qu’on ne peut pas refuser, non?

En tout cas, sur ce coup les américains sont en retard sur les français. Ici, le Zaman Café avait déjà proposé à Franck Ribéry des prostituées mineures gratuites s’il signait au PSG.

Read Full Post »

Keith « Guru » Elam, 17.07.1966 – 19.04.2010

Pas de polémique sur la prétendue lettre d’insultes rédigée sur son lit de mort et qui descend en flèche DJ Premier, pas de débat sans fin sur la nature de sa relation plus que douteuse avec Solar (son « producteur / manager »), pas de blague vaseuse sur les backpackers qui perdent une autre de leurs idoles. Non, juste « Skillz« , pas forcément le meilleur morceau de GangStarr, mais celui qui me rappelle tout de suite une époque lointaine où l’on se trainait sans honte dans les halls de cités U et où l’on apprenait par coeur les morceaux pour caler nos phases et nos footworks sur le beat. Et que c’est le souvenir que je veux garder de GangStarr. RIP.

Read Full Post »

Je sais, vous avez déjà tous vu cette vidéo live de « Forever Young » où Jay-Z a la voix cassée et Beyoncé est techniquement au point mais n’apporte rien de magique au morceau. Mais j’étais quand même obligé de la poster, ne serait ce que pour essayer d’imaginer un instant ce que Jigga ressent lorsque sa femme arrive sur scène au milieu des hurlements de la foule.

Je me dis qu’il doit avoir un frisson proche d’une décharge de chaise électrique et qu’il doit se sentir invincible: il est au top, sa femme est au max, et lorsqu’ils font un morceau même moyen ensemble sur scène, c’est l’apocalypse dans la foule et sur le net. Et le pire, c’est que c’est devenu leur quotidien depuis « Fade to Black ».

Mais après tout, il le dit lui même lorsqu’il commence à rapper: « So we livin life like a video ». Les cainris sont vraiment trop forts.

Read Full Post »

Si on devait faire un film sur les Boondocks, et que le scénario permettait un flash forward présentant les personnages principaux à l’âge adulte, il faudrait sans hésiter engager ce mec pour jouer Huey. La ressemblance est tellement abusée qu’on dirait une blague, ou un photoshoot spécial sur les frères les plus corrosifs et drôles du dessin animé américain.

Et si vous ne savez pas de quoi je parle, vous pouvez toujours lire la suite pour voir le trailer de l’ultime saison de la série (season 3) qui commence le 2 mai, le parodie extraordinaire mettant en scène will.i.am qui chante « Im Dick Riding Obama », et un extrait du fameux épisode sur le procès de R.Kelly. Fabuleux.

(suite…)

Read Full Post »

Je ne savais même pas qu’une date de sortie pour le troisième volet de la série culte Gears of War avait été annoncée, et c’était tant mieux parce que maintenant il va falloir guetter la moindre ombre d’une démo sur le Xbox Live. En tout cas, ça a beau être toujours la même recette qu’on nous sert, on se fait avoir à chaque fois (rappelez vous le sublime trailer sur le « Mad World » de Gary Jules). Un son triste, des graphismes monstrueux, un ennemi gigantesque, il n’en faut pas plus pour réaliser un trailer qui pousse à l’achat impulsif. Sauf que maintenant il va falloir attendre un an pour retrouver Marcus et éclater du locuste en réseau lors de soirées héroiques, et prier pour que le temps passe vite d’ici là.

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »